D'un éveil à l'autre : la Mystique évolutive.

Publié le par lila

 

 

 

1) Des polythéismes à Krisna.

 

Dans tous les groupes de peuplements les individus ont perçus les forces naturelles et animales comme des Divinités.

Ces constructions mentales communes les aidaient à interagir avec ce qu'ils ne dominaient pas et qui les insécurisaient.

Les animaux et les plantes étaient des "passeurs" de connaissances.

C'était en rencontrant des animaux ou en consommant des plantes que l'Homme pouvait s'approcher de la Mort ou d'états transcendants qui lui donnait -s'il ne mourrait pas pendant l'expérience- un sentiment de supériorité et de domination des circonstances en ouvrant les portes de l'Intuition, et donc de la guidance intérieure. Celui qui avait fait cette expérience que l'on nomme aujourd'hui NDE ou EMI (expérience de mort Imminente) devenait un Guide, un guérisseur et même un Chef.

Il était lui-même déifié car il était passé à travers un état de mort et revenait vivant, avec des pouvoirs inconnus des autres.

 

Dans chaque groupe, le panthéon des Dieux s'appliquait à représenter fidèlement les forces avec lesquelles ils entraient en contact dans le quotidien.

Les peuples nomades se sont en premiers rendus compte des similitudes qui existaient sous les noms divers.

Un descendant du groupe des Aryens, un peuple nomade évolué et disséminé sur le continent eurasiatique, porté sur le commerce et l'échange aux confluences des routes intercontinentales, s'est destiné à montrer aux peuples que sous la diversité se cachait UNE seule réalité : la Vie.

Cet être est Krisna.  Toute sa vie, Krisna, qui n'était pas parfait, s'est appliqué à raconter comment la vie se développe sous des formes multiples qui ne sont pourtant qu'un seul grand courant lié à un Esprit de Vie.

 

2) De Krisna à Christos.

 

Cette idée s'est répandue au fil des rencontres, et petit à petit des peuples très éloignés les uns des autres se sont baignés dans cette idée qu'une force était à l'Origine de la vie sur Terre, et donc le Père Spirituel des Hommes.

Après avoir honoré la Terre comme une déesse pourvoyeuse d'abondance, les Hommes se tournaient vers un Dieu Unique : le Dieu d'Abraham et de Moise, de Salomon le sage.

Les expériences de mort imminente étaient devenues chose courante avec l'apparition des guerres et des longues transhumances, et ceux qui devenaient des médiums étaient appelés "prophètes" ou "guérisseurs", sans que cela en fasse des dieux mais des Initiés.

Des rituels se sont mis en place pour provoquer l'ouverture des portes de l'Intuition, de plus en plus élaborés puisqu'au fur et à mesure qu'on les utilise ces pouvoirs changent de forme et que les notions qui correspondent à ces expériences s'éloignent de plus en plus d'une réalité tangible et terrestre.

D'où la complexité des visions Egyptiennes et Mayas, difficilement traduisibles si l'on n'est pas soi-même un Initié.

Odin et l'Arbre Yggdrasil nous donne la première version de l'expérience du Soi. Cet arbre lumineux qui soutient le monde, est la colonne subtile (les grands méridiens) qui alimentent notre corps en énergie vitale, le long de la colonne vertébrale.

Au milieu de cet "arbre du cosmos intérieur" se trouve un point lumineux et sphérique où l'on fait l'expérience de toutes les réalités possibles pour cette vie-ci en quelques minutes.

C'est l'équivalent de la scène de la rencontre  entre Néo et "le créateur" dans le film Révolution (2éme de la trilogie des Matrix)

On en voit une approche dans "Sphére" (film avec Sharon Stone)

 

Mais la plus belle expérience de guérison à travers les initiations est celle de Jésus.

C'est la première fois qu'apparaît la notion d'Amour Divin.

Il a dépassé l'égocentriste du Soi pour arriver à une compréhension large et onctueuse de la Vie, où l'Homme est placé dans un contexte de Nouvelle parentalité avec le cosmos extérieur. La terre devient un soutien, mais la "vraie vie" est ailleurs, dans l'Océan d'Amour-Energie.

Jésus est comme Krisna puisqu'il comprend que l'Unité de Forces gigantesques organise la vie de toutes les formes vivantes, mais il est allé plus haut (et donc plus bas aussi) car il a découvert l'existence de "plans supérieurs" à l'intérieur de l'évolution humaine. C'est en faisant l'initiation "par le bas" qu'il s'est vu crucifié, ainsi il a donné à tous un accès à l'expérience de l'Amour Inconditionnel.

Que l'on se place dans son expérience comme chercheur de lumière et d'amour ou que l'on devienne son bourreau et ceux qui l'ont abandonné, nous faisons partie de son expérience et nous reconnaissons l'Amour  et la Volonté dont il a été capable. Si l'on désire comprendre comme lui, il faut vivre "intérieurement" avec l'état d'esprit qu'il avait, avec la Foi qu'il a eu, et curieusement, cette expérience n'est pas difficile à faire : chacun de nous, tôt ou tard se trouve dans une situation où nous sommes humiliés, abîmés et désarmés par la hargne humaine, dans l'abandon et sans soutien, tandis que nous défendons notre vérité, notre vie, notre valeur.

Cette situation touche les grands leaders comme les plus humbles, sans distinction. Car la qualité a acquérir est l'Humilité.

 

3) De l'expérience Christique au ZEN.

 

L'amour inconditionnel nous met dans une vision "du coeur".

C'est-à-dire que tout semble s'organiser sous nos yeux comme par magie.

L'air est plus pétillant, le monde est plus lumineux, les sens sont décuplés.

Chaque brin d'herbe possède de la noblesse.

C'est une vision extatique et béate, où des quantités phénoménales de plaisir nous envahissent.  C'est une harmonie symbolique entre les formes extérieures que prennent les êtres et leurs liens avec les Forces cosmiques.

Tout est orchestré d'une main d'Artiste et semble "couler de source".

 

Il est logique et naturel d'Aimer cette source invisible et déjà tangible.

Mais il n'est pas facile de répéter l'expérience. Car elle ne se présente pas deux fois sous la même forme!

Passer l'expérience magnifique de l'Amour Transcendant, les sensations et l'énergie reste indélébile....mais s'attenue avec le temps.

Et alors commence une longue perte de sens et de repères.

Car lorsque l'on sait que toute notre vie est crée par le Soi Divin....mais que nos choix ont étés faits avant notre naissance, par lui, sans tenir compte de nos propres affects en tant qu'êtres-formes humaines.

Et que l'on sait ensuite, que l'expérience christique n'est qu'un court instant d'éternité, juste pour en garder une notion, tandis que nous sommes dans une forme terrestre et limitative, destinée à mourir, on est pris d'une sorte de grand dégout pour ces mystifications.

 

Ne serait-on donc qu'une marionnette entre des Mains parfaites mais finalement cruelles? Ou serions-nous naïfs d'imaginer interagir et être nourris par cette Divinité si proche et si éloignée à la fois?

Krisnamurti est resté dans cet état pendant le reste de sa vie, errant sans but et devenant cynique, tandis qu'Osho et quelques autres se sont intéressés à ce qui vient "après" cet état de Nuit. Ils ont trouvés sur leur chemin le "brin de vie". C'est un tout petit brin d'herbe minuscule, comme une cordelette flottant dans les espaces intérieurs. Il se trouve à la racine de notre être, et il nous donne envie de vivre inconditionnellement. Et surtout, de "laisser vivre" inconditionnellement !

Plus d'oppression, de violence, de barbarie. Pas même le plus petit désir de ces notions....sauf si l'on se sent menacé. C'est l'état atteint par les chamans-jaguars mayas. Ils savent qu'ils dominent le psychisme et ont transcendé jusqu'à l'idée de la mort. Ils savent qu'ils sont immortels, jusque dans leurs cellules cette expérience est marquée. Mais cela n'évite toujours pas les conflits ou les expériences difficiles de la vie terrestre.

La méditation Zen, donne alors un sens non-jugeant et neutre à nos pensées.

 

 

4) Du zen à l'Expression Divine concrète

 

Lors d'une méditation zen, basée sur l'attention au corps, le cœur apaise ses attentes et son enthousiasme. Nous mourrons à nous-mêmes en tant qu'êtres humains chaque jour un peu plus,  sans peur, puisque nous nous savons en transits vers de nouveaux paliers de compréhension. Chaque mort est un espace vide fait à l'intérieur pour atteindre un nouveau Souffle.

Le Bien, le Mal, sont des notions à éviter.

Placés dans cet état fluctuant et tranquille, comme un Lotus posé sur l'eau de notre être profond, nous pouvons sortir de nos concepts les plus "réels", et faire l'expérience du "Nous-Mêmes" comme océan collectif de pensée et d'échange d'information. C'est l'inconscient collectif des Sois.

 

Cet état nous montre comment interagir avec les autres sur la base de l'Amour inconditionnel et du "laisser vivre inconditionnel" ; plus de tendance morbide, plus de préoccupations inutiles, mais l'envie d'être "avec" et de créer des choses utiles pour l'Esprit de Vie.

Evidemment, notre vision nous montre que ceux qui nous entourent ne sont pas nécessairement prêts à vivre sur ces bases consensuelles et agréables.

Ils le feront dans la mesure où nous pourrons communiquer et être reçus par eux de la même façon. Nous savons que nous sommes individuellement responsables de nos pensées, de nos compréhensions, de nos sentiments et même de nos ressentis physiques. Il nous faut désormais apprendre à servir ces ressentis corporels comme nous le ferions avec notre intuition ou une guidance extérieure angélique.

Le Yoga et l'Ayurvéda, ainsi que l'ensemble des techniques énergétiques permettent d'harmoniser alors le "haut" avec le "bas" afin que notre Harmonie intérieure devienne émissible vers l'extérieur et perceptible à tout un chacun.

Ainsi nous serons "visibles" et transparents. Pour peu qu'entre temps nous ayons acquis de la Sagesse, nous sommes sur le chemin de l'Eveil approfondi.

Celui qui mène à une autre Terre, Cosmique et magnifique. Lila

 

 

 

 

 

Publié dans philosophie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

François 18/11/2008 14:52

Je fus bien inspiré par ton texte , c'est tout ...Te amo ....François

lila 18/11/2008 14:13

Trésor, tu t'es surpassé! C'est génial tes insertions d'images! Je suis bluffée! Je t'aime. Lila