La voie de l'Equilibre : méditation

Publié le par lila

Assis ou étendu dans votre position de confort méditatif, nous allons prendre de longues inspirations afin de bien détendre la zone de l'estomac.
Il nous faut parvenir à sentir une détente physique durable du diaphragme (zone  de jonction entre les côtes et l'estomac). gonflez et ressortez cette zone afin de bien la sentir.

Si vous avez des difficultés posez votre main, prenez possession de votre thorax, de vos épaules et relâchez jusqu'au bas de l'estomac, il faut "faire de la place", aérer. Faites sortir le ventre sans cambrer, sans effort contraignant le dos.
On doit sentir une détente, un déblocage par le souffle, par la prise de conscience, par le réchauffement.

Au fur et à mesure que l'estomac et ses environs se dégourdissent nous nous sentons plus légers, plus stables, plus vivants.
Il devient simple de dire "j'existe". Cela devient une expression concrète, ressentie profondément dans notre intime conviction. Cela devient  authentique vérité.

Plus nous prenons le temps d'écouter l'estomac, la circulation sanguine, les battements de notre coeur, les petits bruits de circulation des fluides, plus nous comprenons que notre corps vit. Qu'il a une existence a lui. Qu'il nous supporte et nous transporte....ou bien nous traîne et nous entraîne.
Notre esprit et notre corps ont des volontés qui doivent co-habiter, des besoins qui sont parfois différents et mêmes opposés!
C'est donc bien un équilibre qu'il est nécessaire de construire, une vie en communauté d'intérêts et d'intentions, une valse qui va permettre à votre âme de communier au spirituel ET au terrestre sans sacrifice, mais en donnant de la place au Sacré, au Respect.

Ressentez l'émotion qui vous vient lorsque vous prononcez "Respect".
Souvent nous ressentons un manque, comme un grand vide, n'est-ce pas?
N'y tombez pas, vous méritez mieux que cela.
Nous ne sommes pas coupables individuellement, nous faisons ce que nous pouvons avec nos moyens de compréhension, nos moyens d'action.
Ne vous sentez plus coupables.
Nous pouvons nous sentir présents et petit aussi : c'est l'humilité.
Nous pouvons aussi nous sentir à égalité et libre de contrainte : c'est la simplicité.
Nous pouvons enfin nous sentir forts et sans attente : c'est l'état de liberté intérieure.

Peut-être y a-t-il d'autres sentiments encore, je ne les ai pas expérimenté.
A nous tous, nous constituons une bibliothéque complète de ressentis, d'émotions et de sentiments possibles.
Ce que les uns ont vécu n'est pas perdu et fait partie du vécu collectif. A certains niveaux invisibles nous sommes tous liés. Nous ne sommes jamais seuls, même si parfois nous nous sentons isolés ou incompris.
Ensemble, nous sommes plus forts, ensemble nous sommes chacun unique et précieux. Le sentez-vous? Lila

Publié dans Expériences vécues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article