L'apaisement du coeur

Publié le par lila

Pendant ces quelques jours vous avez eu l'occasion de vous pacifier ou....de vous rendre compte de la difficulté d'arriver au calme intérieur !
Savez-vous pourquoi?
Parce que lorsque vous pacifiez la tête, l'agitation qui est dans le coeur et le corps ne peut plus être cachée!

Et là, quel fatras! On trouve de tout à l'intérieur de soi, n'est-ce pas?
Si c'était  facile de devenir posé et calme, patient et tolérant, prévoyant et sage, alors nous n'aurions pas besoin d'une vie d'humain, ni de circonstances parfois cataclysmiques pour chercher à apprendre le monde et son langage!
Allons, montrons-nous à la hauteur de nos capacités, de notre illimitée sagesse cachée, quelque part....comme un trésor dans une grotte, soyons comme Indiana Jones ; intrépide et radieux, cherchons cherchons encore en bons aventuriers de l'Amour, essentiel langage et nourriture céleste.

Reprenons cette position acceptable et confortable du méditant, qui attend, et attend encore sagement, sans presse que le rythme du corps s'abaisse, que l'esprit trouve son point d'appui, que la Paix s'installe petit à petit.
Voyez, vous respirez déjà plus largement, votre vision intérieure s'éclaire d'une largesse et d'une intuition préssentie.
Vous êtes dans la Paix de l'esprit. Ce vide bénéfique, cet espace impalpable et aérien, éthéré et fin, qui coule et s'écoule jusqu'à l'on ne sait où.... vous voyagez? Moi aussi, vous voyez....

Voulez-vous descendre un peu, votre attention vers le coeur?
Non pas l'organe qui bat sa douce chamade, mais le plexus, ce centre du centre du corps.
Au milieu de la poitrine, bat le coeur de lumière, que souvent vous cachez en vous voûtant, de sorte à le préserver des méchants.
Et bien, dans la paix de l'esprit, il se crée un ascenseur, entre le front et le coeur.
Et alors, enchanté vous arrivez à trouver ce jardin depuis longtemps oublié, où vous aussi vous parliez aux fées, aux arbres et à l'été.
Ce vaste pré, cette plage préservée, cette montagne sacrée où depuis tout enfant vous réviez doucement que vous étiez heureux, à jamais, pour toujours, comme un prince ou une princesse, vous vous  y promenez aujourd'hui de nouveau.....que le ciel est beau!

En vous asseyant sur un banc, au coeur de votre sanctuaire, vous vous sentez enfin rassasié d'amour et de sécurité. comme il est doux d'avoir en Soi, une retraite compléte et sûre et s'offrir une pause sans jamais dépasser la dose! Comme il est agréable d'étendre son corps dans ce courant doré, qui s'écoule depuis la tête jusqu'à vos pieds : torrent d'amour, de guérison, de lumière pure à profusion, cadeau des Anges pour les êtres qui ont su s'arrêter un instant de montrer les dents.
Humidifiez -vous à l'eau dorée des Anges, sortez de ce désert de pierres, prenez le temps de sentir votre peau, votre coeur et votre corps s'offrir le temps d'un Souffle, un moment de bénédiction. Vous l'avez méritée puisque vous vivez! Voyez votre courage, voyez comme vous êtes beau dans cet intérieur lumineux et sage.

Vous êtes pondéré.
 Désormais vous vous voyez avec les mêmes yeux que moi je vous vois.
Je sais, c'est étrange, mais la science, même celle des Anges, n'explique pas TOUT.
Vous êtes un chercheur, comme nous tous ici, vous êtes un chercheur de lumière plus ou moins densifiée.
En usant de vos sens avec sagesse, vous trouvez cette voie du Milieu, celle qui va vers Dieu.
Entre le Ciel et la Terre se trouve la voie du Coeur, celle qui parle de tendresse et d'amour respectueux.
L'herbe y est folle, mais pas les Dieux! Lila


Publié dans amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mages bernard 04/10/2008 13:33

Bonjour,super j'aime beaucoup cette façon que tu nous montres. Merci L'AngeBernard