La Famille intérieure

Publié le par lila

On nous parle souvent de l'enfant intérieur comme un état libre et joyeux habitant les âmes innocentes. C'est vrai que l'Enfant Intérieur est le gardien de notre capacité d'émerveillement. Par les yeux de l'Enfant Intérieur nous ne voyons pas les inconduites et les abus,  le positif et les mondes féeriques nous sont accessibles et guident nos pas vers une vie simple et sans responsabilités.

Or, il n'existe pas seulement cet état béat et sensible, notre coeur est vaste et contient bien plus que cela. En nous co-existe une véritable Trinité : une Mère intérieure, prend soin de nos ressentis, exprime et developpe son intelligence du monde : c'est-à-dire sa réceptivité au monde avec ses différents plans d'expérience.
L'intelligence est réservée à la Mère. Car Intelligence s'approche de "réceptivité nue", c'est recevoir une énergie en comprendre sa Nature essentielle et aussitôt connaître le but et l'origine de cette énergie, donc son fonctionnement et sa façon de s'exprimer.
Le ressenti de la Mère est conscience immédiate et créativité exacerbée. 
Mais la Mère a besoin d'un acte vers l'extérieur d'elle-même pour créer, manifester.
C'est le Père intérieur qui est Volonté d'expression, d'Action, qui va permettre que la création existe "vers l'extérieur".
Le Père devient alors enseignant et protecteur, et la Mère prend le rôle d'aliment et de nourrisseur. 

En regardant attentivement ces fonctions internes co-exister nous comprenons mieux le rôle que nous pouvons jouer, en tant qu'homme, en tant que femme, en tant qu'individu dans un monde global. Nos qualités féminines, masculines et enfantines sont nécessaires au monde, nous sommes chacun un complément aux autres. 
Developper notre sensibilité, nos talents et notre conscience, c'est donner de la valeur à notre vie et à travers elle, à la VIE. 
Notre existence depuis le début est le fruit d'une co-création entre plusieurs types d'énergies, entre plusieurs plans de conscience et d'apprentissages, alors nous ne pouvons pas être séparé ou seul. La reconnaissance de notre Trinité intérieure rend toute sa richesse et sa dignité à notre être, n'est-ce pas? Lila
 

Publié dans philosophie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mages 17/05/2008 20:47

Bonjour,c'est avec plaisir que je retrouve tes posts. celui là je vias creuser un peu car je n'ai pas tout bien perçu et tout cet enchevêtrement magique dans nos coeurs j'ai un peu de mal à y mettre de l'ordre.sans compter c'et empilement corps coeur äme esprit et esprit divin parfois je m'y perds alors je me dis de toute façon il y a qu'une chose aimer donc ça pose tout en moi pour repartir et en ce moment wahou c'est le grand ménage des haut et des bas   très forts en cours de journée ou d'un jour à l'autre. Pas facile de ne pas accrocher au fond de la casserole ni de ne pas se 'monter 'trop haut et garder les oieds sur terre.En fait un beau mois de mai, mais parfois j'aimerais y trouver ma route enfin voir un peu où je vais car j'ai l'imprssion d'être boosté sans savoir dans quelle direction et il semble se préparer encore de grand changements dans ma vie. c'est bien mais dur de suivre ( des fois le corps ne suit pas, des fois le coeur.. et ainsi de suite)bon je vais lire la suitePlein de Lumière à toi à tous les tiens et à  tous .et une gande pluie de Lumière pour nos frères en chine et en Birmanie.

François 15/05/2008 19:22

Haaa,  Lila enfin de retour, merci pour ta presence .François