La Voie Secrète

Publié le par LilaLuz

La Voie Secrète
La Voie Secrète

 

La voie secrète n’est pas un secret ; c’est la voie de la découverte des mondes internes, des espaces entre les particules constituant la matière de notre corps et de notre environnement. La Conscience d’être est associée à l’Infini : nous sommes des goûteurs d’Infini, nous sommes des consciences expérimentant la Connaissance et il n’y a jamais d’autres limites que celles que nous nous imposons à nous-mêmes par des filtres occultants.

Ce que nous nommons le Réel n’a rien à voir avec ce qui existe, cela correspond à ce que nous décidons de voir collectivement comme « la réalité », c’est un cadre énergétique, un filet captant notre pensée  pour créer une réalité objective car à la base, aucun d’entre nous ne met le curseur de la réalité au même endroit, sur les mêmes valeurs, c’est pourquoi personne ne partage vraiment le même vécu et que nous pouvons même avoir des opinions tout à fait opposées sur ce qu’est la réalité y compris dans une même famille, lorsque le vécu et les circonstances sont identiques. La cigale et la fourmi, l’oiseau et le poisson, la tortue et le lion…ces êtres n’ont pas la même définition de la réalité et des nécessités de l’existence bien qu’ils se nourrissent, respirent et possèdent un cœur qui bat, ils ne vivent pas selon le même rythme et la même base du Réel.

Dans mon dernier post, j’ai proposé d’activer l’énergie Yang du Donner et cela constitue au fil des jours et des semaines un capital d’énergie nourrissante pour le cœur et l’âme, reconstituant l’aura. L’Intégration de cette énergie dans toutes les cellules de notre corps et de notre environnement hydrate les fibres musculaires, les cellules nerveuses comme de l’eau et contribue à restaurer une bulle protectrice autour du corps.

 

Il se crée entre notre corps et son environnement une alchimie de particules à chaque pose méditative, la bulle amplifie la polarité de notre énergie : nous devenons plus magnétiques et plus électriques et cela contribue à déplier l’énergie de notre corps et des organes qui ouvrent leur perception intuitive. On peut utiliser chaque organe pour trouver ce qu’il Aime et se protéger de ce qui est dangereux pour lui. Nous sommes bourrés de capteurs, reste à apprendre à les utiliser en dehors des états de stress.

Il y a un moment où le mantra « j’aime », se transforme naturellement en « je guéris » ou « je suis lumière ». Il suffit de s’accrocher à ce qui est Juste pour soi et rester au plus près de ce que l’on ressent VRAi ; ainsi, l’Amour puis la Lumière se révèlent sans efforts. L’important  dans le processus est le plaisir que l’on ressent à être avec soi, dans sa propre énergie. On doit apprendre à Aimer notre énergie, ses courants et les ressentis qu’elle produit en nous. Si cela semble égocentrique au premier abord, c’est à cause de notre éducation d’esclave du travail ; nous sommes éduqués à être asservis au regard des autres et nous n’existons pour les autres – dès l’enfance nous sommes tributaires des énergies que nous procurons aux autres personnes et nous nous habituons à créer de l’énergie pour être vus et nourrir nos cercles sociaux, cela nous renvoie le sentiment de notre existence et de notre valeur. L’humain est un animal social dit-on tandis que l’être éveillé est un « ermite ». De fait, l’être de lumière est indépendant, autonome et créateur de sa Réalité ; c’est un Dieu. Il ne dépend pas du regard des autres pour se donner de la valeur, pour aimer ce que la Vie lui donne et se projeter dans les expériences qui lui permettront de connaître les qualités essentielles de son Energie. Etre un dieu ne signifie pas être Tout –puissant en toutes choses et en toutes circonstances mais être conscient de ses forces et choisir autant que possible les méthodes ou les moyens de répondre aux circonstances. Etre un dieu ne signifie pas « être Dieu », car il y a des principes bien supérieurs à toute forme de conscience humaine et angélique. Il faut comprendre qu’une échelle vibratoire et des paliers existent, cela assure à l’élève une sécurité pour ne pas se perdre dans l’Infini.

Dans le cadre de la création d’une Nouvelle existence à une échelle vibratoire supérieure, soit à plus haute amplitude énergétique, il est nécessaire de restaurer notre meilleur niveau d’énergie personnelle pour devenir perceptible et respectable par des entités beaucoup plus larges. Nous devons également bien connaître nos ressources.

Afin d’atteindre ce niveau de connaissances intime de notre être il est judicieux d’ouvrir l’Œil de la Conscience Infinie - Ajna ou le « 3ème œil »- qui tel un périscope, joint dans un même courant d’énergie le thymus (cœur) et la glande pinéale (capteur de l’esprit) : cette connexion Cœur/Esprit permet d’activer un champ de polarité différent dans les petits cristaux de notre cerveau, activant ainsi leur capacité d’ouvrir nos sens – le cervelet et l’oreille interne- dans une nouvelle amplitude de perception ce qui induit la clairvoyance et la clair audience. Ensuite, ce qui en découle vient de notre aptitude au lâcher prise : c’est une question d’Acceptation. L’Acceptation est l’autorisation que l’on se donne à soi-même de voir et d’entendre au-delà de ce qui est communément admis socialement ; c’est le droit de voir la réalité énergétique et psychique et pas uniquement sociale et réduite aux circonstances perceptibles à nos sens physiques. La réalité collective admet que nous sommes capables d’imaginer le futur et nous utilisons les statistiques pour évaluer des possibles…nous possédons déjà cette capacité intérieure car notre cerveau est capable d’utiliser l’ensemble des informations qui le touche pour en déduire les probabilités à venir. Cela devient d’abord l’Intuition puis se transforme en Prémonition au fur et à mesure qu’une possibilité s’affirme comme le futur le plus probable. Le Présent est un Instant de Lecture des paramètres…revenir au Présent c’est être capable de se projeter dans n’importe quelle direction : passée, future ou intérieure ou extra-terrestre. La limite de notre capacité de projection se trouve dans notre désir ou notre peur de nous ouvrir à l’énergie en nous laissant porter par notre conscience d’être. Là où « Je Suis » se trouve toutes les réponses à toutes mes questions. Quels sont mes centres d’intérêts et mes besoins en tant qu’être d’énergie et quels sont mes choix prioritaires ? Définir c’est DEVENIR Soi, au plus proche de la quintessence, sans oublier de ressentir le plaisir d’Etre vivant et l’honneur de participer à l’Ensemble.

La théorie ne remplace pas la pratique, maintenant que nous savons comment cela fonctionne, quel courage (le temps) cela demande, et l’énergie qu’il faut développer… Quelle est la Question prioritaire à laquelle vous voudriez répondre ? Quel être de lumière êtes-vous ?

Exercice : Activer le phare de lumière

Initiez votre concentration sur la lumière de votre cœur, sa chaleur, l’amour qu’il donne et qu’il ressent, la gratitude pour être Là. Jusqu'à pouvoir exprimer cette vérité « Je Suis Amour ».

Ensuite « Je Suis Amour » se transforme progressivement en "Je Vis, Je Suis". Cela permet l'ancrage à la Terre mère qui renvoie une énergie depuis Son coeur, et Cela donne l'Impulsion à  : « Je Suis Lumière ».

Cette lumière remplit l'extérieur de l'aura puis est aspirée jusqu'à la moelle de nos os et cela devient :  « Tout ce que Je suis ».

Le cœur devient chaleur ardente, elle se diffuse dans chaque aspect du corps et de la tête, cette chaleur du coeur est lumière froide dans la tête ; l'échange permet de diffuser la lumière dans les circuits subtils qui s’activent jusqu’à ce que la lumière se concentre au centre de notre cerveau, dans les cristaux piézo-électriques de la glande pinéale ; soit au centre de la pyramide intérieure constituée par les glandes majeures (représentées par des archanges).

La lumière qui rayonne dans le cerveau pulse au rythme du cœur, sur un rythme particulier, il y a une harmonie entre l'énergie pulsant du haut du corps et l'énergie pulsant du bas du corps, créant une ré-harmonisation de la structure subtile, émanant de l'ensemble une pulsation unique, un battement de lumière, comme celui d’un phare.  On ressent le battement du sang et celui de la circulation de la lumière dans une même pulsation : c'est l'Harmonie dans "ce que Je Suis". Ensuite « Je Suis un phare de lumière » est devenu vrai…et vous continuerez de vous éveiller pleinement en alimentant régulièrement cette lumière, en connectant l’énergie du cœur et celle du centre de la tête.  Plus tard, la zone préfrontale sera suffisamment irriguée de Lumière pour capter les signaux d’autres vies, d’autres êtres. Votre corps de lumière intégrera progressivement de nouvelles amplitudes et cela induira l'Ascension vibratoire vers une nouvelle compréhension de la Vie et la capacité d'ouvrir vos propres champs vibratoires pour y vivre.

La télépathie n’est qu’une conséquence de ce processus, tout ceci fait partie de notre bagage humain intrinsèque, si nous ne le développons plus depuis quelques millénaires, c’est qu’il existe une grande débauche d’énergie dans le monde, auquel il faut participer pour exister socialement. Quelques uns se nourrissent de l’énergie de tous les autres et nous croyons cela normal, nous ne pensons pas à entretenir et nourrir notre énergie mais notre image dans le monde, ce que l’on nomme « ego » est la conscience du moi associée à ce reflet de nous-mêmes renvoyé par les yeux des autres.

Sommes-nous notre égo ou bien notre lumière ? Nous sommes certainement les deux, mais la proportion que nous attribuons à l’un ou l’autre définit notre part d’Ombre et de Lumière. Nous ne pouvons pas nous battre contre les aspects que d’autres nous attribuent, nous devons aimer notre lumière et espérer que les autres finiront par la voir et l’accepter sans se sentir déposséder de la leur. Notre lumière nous appartient, si d’autres la jalousent ou la critiquent, c’est qu’ils n’ont pas développés la leur suffisamment pour s’en nourrir. Nous avons tous cruellement faim d’Amour et soif de Lumière. Et c’est ainsi. LiLa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article