L’Assise de la Foi.

Publié le par LilaLuz

L’Assise de la Foi.

Il est dit au travers des textes sacrés de tous les dogmes et pensées religieuses, qu’il existe une différence fondamentale entre les Croyants et les non-croyants, les « Vivants » et les morts vivants.

Ce point de séparation fondamental existe dans l’inconscient collectif et il a ses ramifications dans le subconscient de chacun d’entre nous. Il se présente symboliquement sous la forme d’un rocher assez grossier que l'on trouve au plus profond de notre psyché, au delà des peurs et des traumas, plus loin que la Vallée des Larmes, plus loin que le point où la conscience humaine naturelle naît et se sépare des instincts animaliers, à la lisière des mondes ténébreux. Lorsque tous les éléments qui nous constituent forment un tout pacifié, on peut discerner avec détachement qu' un abîme sépare le monde des vivants en âme, des morts en âme ; ces mondes s'organisent selon 2 énergies bien distinctes où ceux qui croient en la Vie et ceux qui y ont définitivement renoncés sont chacun entraînés vers un Destin différent et opposé en direction autant qu'en nature. D’un point de vue psychologique et mental, ces images symboliques font référence à l’expérience de l’Enfer. Mais, du point de vue de l’âme, ces images ont une réalité équivalente à celle que nous vivons éveillés.

L’astral est une dimension qui se superpose et s’intrique à la réalité de la pensée logique et rationnelle puisque la réalité de l’âme fusionne avec celle du corps de chair. Car, si notre étincelle spirituelle est innée, qu’elle est née de l’Intelligence et d’une nature transcendant toute matière, en revanche l’âme est une texture qui est intermédiaire, ni tout à fait Ciel, ni tout à fait Terre, ainsi elle fluctue au gré des expériences et s’adonne tantôt à la Bassesse, tantôt à l’Allégresse des Cieux.

L’assise de la Foi est le socle sur lequel notre âme s’assoit pour se développer dans une attitude d’ascension intérieure, de transcendance et de détachement de ses appétits terrestres. L’élévation ne peut s’entreprendre sans au préalable ancrer notre âme à ce fondement primaire constituant la base du développement : la Racine Terrestre de l’âme. Le Rocher de la Foi n'est pas extérieur à soi, il est un aspect du Chemin, une découverte personnelle et intime de la pierre angulaire sur laquelle tout acte d'élévation peut commencer à s'ériger.

Au départ, la Foi n’est pas uniquement un sentiment destiné à quelque chose d’extérieur, on peut utiliser l’amour de son potentiel à venir (de son Devenir) comme moteur d’évolution et de croissance. La Foi envers un Dieu n'est donc pas la seule option pour transporter sa vie vers d'autres cieux, mais l'espérance en un Devenir est nécessaire.

Nous avons chacun une réserve de rêves et d’espérances, des graines d’amour et de joie que nous voudrions voir grandir et prospérer. Ces germes en potentiel exigent quelques efforts pour devenir réalité mais, une fois que notre esprit et notre cœur se sont mis en résonance, en osmose, avec notre énergie vitale, l’alignement des 3 composantes permet d’actualiser la réalité sur la fréquence optimale où se logent les rêves qui pourraient se développer ; encore faut-il ancrer sa conscience dans son âme, avec la vive et intense certitude que nous en valons la peine, que notre âme est digne de cette attention et de cet Amour dévoué. Cet amour de Soi est à vivre Maintenant. Il construit grâce à son rayonnement, la passerelle d’énergie-pensée qui sert à connecter l'instant présent avec le rêve réalisé, puisque en Esprit tout est déjà accompli. On superpose le temps présent, avec celui du Demain grâce au Maintenant, soit la fréquence de l'immobilité du Temps.

L’assise de la Foi est le socle depuis lequel chaque individu est relié aux autres intimement et cela crée l’Unité de la Conscience astrale du monde…par elle, nous pouvons transformer notre devenir individuel et collectif en un Instant.  Et c’est ainsi. LILA

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article