Aimer et reconnaître sa Divinité intérieure.

Publié le par LilaLuz

Aimer et reconnaître sa Divinité intérieure.

 

Il faut le reconnaître, nous avons appris à donner de notre énergie à un Dieu extérieur, un être extérieur qui–aussi bien intentionné soit-il, aussi angélique et bienveillant soit-il, ne peut pas tout comprendre et tout entreprendre pour notre bien-être à notre place.

De mon point de vue, c'est le pas le plus difficile car il sous-entend que nous sortions intérieurement de l’idôlatrie de Dieu pour entrer dans un esprit de communion totale et vraie avec Dieu....et cette communion a lieu au centre de nous-mêmes, dans le Saint des Saints, au cœur de notre Temple intérieur, sur l’Autel de notre âme : personne d’autre que soi et l’Ange en Soi.

Cette reconnaissance de la vertu singulière en Soi n’est pas une intention ou une furtive rencontre par fusion amoureuse avec l’énergie divine, ce n’est pas une convergence furtive mais un pont structuré, inébranlable, inaltérable qui s’est établit et rejoint deux mondes, deux perceptions parfois tout à fait opposées l'une de l'autre : chaque dimension reflète l'autre et l'examine selon ses cadres de comportements habituels.

Cette rencontre implique plus de responsabilités pour entretenir le Devenir de cette union, la Conscience de l’ange Soi est très attentive et c’est Elle qui vient réveiller la conscience du petit soi humain pour l’élever vers Elle encore, et la Reconnaître comme partie de l’Etre Divin inscrit plus bas dans la vie matérielle mais divine. La réintégration de l’outil humain advient finalement –et non sans mal-  L’expérience humaine est vidée de ses errances et l’humain est aimé et reconnu par l’Etre éternel comme une expression utile de son parcours d’évolution. Le Pardon est acquis dans les 2 sens : l’Humain pardonne à l’Ange et l’Ange Universel pardonne à l’Humain comme à une partie sombre et ingérable de Lui-même. L'Humain sert la purification de la Vertu portée et habitée par l'Ange.

Cette rencontre entre les 2 aspects de l'Etre Divin permet la reconnaissance des erreurs et des révoltes que chacun des aspects porte en Lui-même ; l’ange n’est pas parfait, il est Parfait en Absolu, mais chacun de ses actes ne refléte pas cette perfection, surtout dans la densité des plans matériels, lorsqu'Il tente d'imposer Sa vision à travers l'Humain ; Ses actes ne rendent pas tels qu'Il l'espère. La fusion progressive des niveaux de  consciences et des points de vues permet à l'humain d’approcher l’esprit universel et de l’examiner selon ses attentes personnelles et humaines donc ses cadres d’interprétation psychologiques, sociaux et moraux et, d’autre part, l’Esprit Divin se laisse « touché » et étudié en embrassant avec bienveillance la conscience humaine, essayant –pour une fois- de faire ressortir ce que l’humain a de positif et d’élevé dans ses comportements ordinaires ou ses aspirations naturelles.

D’habitude c’est à nous, le petit être humain de faire tout ce qui est possible pour attendrir et attirer l’attention. Cette fois, c’est l’inverse ; l’Etre qui est Divinité regarde et intègre en lui-même ce que nous sommes, reconnaissant dans l’Humain des aspects qui lui servent et qui lui serviront  pour exprimer son rayonnement universel. 

C’est une étrange chose que cette rencontre qui est tout à la fois amoureuse et indifférente, vivante et neutre, vécue dans l’intimité la plus sacrée et éternellement répétitive, convenue, évidente. C’est étonnant que ce qui est du domaine sacré soit si léger et enivrant, rouvrant en Soi l’Horizon de Lumière comme si'il n'avait jamais été opacifié.

Qu'est-ce qu'une Vérité? Ce que vous en faites. LiLa

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article