Les Ponts de Christ-Al

Publié le par LilaLuz

Les Ponts de Christ-Al

La Conscience d’Etre est, au tout début, une singularité (une facette) incluse dans la Conscience Universelle de l’Un Unifié soit,  une conscience intelligente ouverte sur tous les mondes universels avec lesquels cette singularité entre en résonance et qui, tel un prisme de lumière, ouvre sa lumière intérieure dans toutes les dimensions et mondes vers lesquels cette lumière devient un hologramme potentiellement apte à devenir une expérience intérieure.

A l’Origine, notre étincelle est un soleil ou une forme évoluée qui est capable de conscientiser les formes vivantes dans lesquelles elle se sent en correspondance, en expansion d’Elle-même. Nous sommes  -depuis toujours-  vivants dans plusieurs mondes, cependant, au fur et à mesure que notre étincelle « aime » un monde, elle désire le découvrir, elle s’attache en symbiose auxvibrations de cette forme d’être et glisse « au-dedans » de cette condition d’être pour l’explorer de « l’intérieur » : « d’au-dedans ». Ce faisant, tel un plongeur, la conscience d’Etre –au départ universelle-, se voile et prend un corps qui correspond au monde et à la densité du monde dans lequel va s’exercer la Gravité ; soit la descente vers le centre du monde choisi afin d’y prendre assise.

Dans le cas de la Terre, s’ajoute à la densité terrestre, d’autres gravités : des aspects émotionnels et psychiques qui sont, en soi, des mondes et des grilles d’énergie exerçant leur propre gravité.  Ces grilles invisibles et pourtant très puissantes, donnent à ce monde-ci une teneur différente de la simple entrée dans un corps de matière carbonée. Il ne s’agit pas uniquement d’une cristallisation de la lumière dans un cristal de carbone ; ce qui en soi est déjà une très belle expérience, on ajoute des « voiles » d’émotions et d’idées, appartenant à la fois à des personnes ou à des collectifs de personnes, existant à la fois dans un présent, et dans le cours du Temps. Cette variabilité offre une très large gamme d’expériences qui deviennent parfois des prisons intérieures car, l’étincelle dans cette multitude d’expériences, perd le sens de sa verticalité, perd le sens de son Universalité singulière ; de sa Vertu unique, de son timing d’expérience individuelle.

Toute chose dans l’univers appartient à un Ordre et s’exprime dans des cycles.

L’expérience terrestre est elle aussi minutée, calculée, définie. Elle ne peut pas s’étendre sans que l’étincelle ne risque de perdre définitivement son sens du Divin, de l’immortalité et de l’Infinité des possibles. La matière, la gravité, la variabilité des émotions et des cercles d’énergie institutionnalisés créent tant de poids, de lourdeur, de masques ; qu’il devient difficile - puis impossible - de reconnaître sa propre force éternelle dans ces insondables profondeurs.

Alors, des guides, des facilitateurs se sont portés volontaires à chaque étape des cycles pour régénérer le sens de la verticalité, afin que le fil du plongeur soit le gardien de la surface, là où continue d’exister la Toute Lumière.

Avant, d’entrer dans un corps d’humain, chacun des guides reçoit une feuille de route. Sur la feuille de route se trouvent des points d’embranchements où les rencontres avec d’autres âmes sont possibles et favorables. Favorables, ne signifie pas uniquement agréable pour l’humain, mais favorable à l’éveil et à l’échange d’énergie pour ré-infuser le désir d’élévation, de pureté, de transformation dans l’âme de ceux qui sont en voie de perdre leur sens subtil, leur intuition, leur direction intérieure. Ces moments de rencontre servent à transporter la Lumière d’une âme à l’autre et cela sous différentes formes et sous de nombreuses vibrations car, toutes les âmes ne souffrent pas des mêmes perturbations, des mêmes douleurs de désorientation.

Les étincelles qui servent de guides se dédient à aider au plus haut et au plus bas de leur spectre de projection, tel des rayons arc-en-ciel passant dans la gamme des couleurs. Les âmes en résonance, souffrent et reçoivent selon leur adéquation avec le rayon correspondant à leur besoin.

La gamme de projection d’une étincelle consciente en « fractions de conscience » permet d’exister dans plusieurs moments du temps simultanément, et d’aider plusieurs âmes situées à différentes périodes du temps linéaire ou dans des mondes très différents, car la Conscience d’Etre résonne par le Moment Présent, soit un niveau de résonance inaltéré et éternel, variable selon la gamme des fréquences émises par l’âme, mais lisible et reconnaissable par toutes les âmes situées dans cette gamme de fréquences au cours du temps ; telles des images enregistrées qui continuent d’être diffusées longtemps après l’instant de l’enregistrement.

La Conscience est immuable et mutable ; elle est immuable car ce qui est « saisi par la conscience d’être » existe sur l’échelle de la création. Mais elle est mutable, car l’échelle de la Création évolue selon des cycles, très larges, très complexes mais renouvelés, toujours.

Ainsi, ce qui est immortel est temporairement sous une forme éternelle, puis se rétracte et explose en une nouvelle projection, sans perdre sa conscience, mais en se déployant dans un nouveau cycle de germination. Tout est respiration ;  inspir/expir, contraction/expansion. Cela Est et nous en faisons partie, chacun à notre manière.

Les ponts Christ-Al, sont les couloirs de notre cœur d’Etre, habités et reliés aux autres consciences ou fragments de consciences. Ensemble, ils sont l’histoire de notre Etre Immortel et notre chemin évolutif. Namasté. LiLa

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article