Les Nuances de l’Amour

Publié le par LilaLuz

Les Nuances de l’Amour

Lorsqu’on parle d'amour, on évoque principalement les relations affectives entre les personnes, en particulier les relations passionnelles où  s'exprime une forte attirance charnelle, mais la relation à l’Amour -dans la plupart des cas- n’a rien à voir avec le couple et les relations romantiques entre les gens.

L’ensemble du corps est capable de ressentir et d’émettre des ondes d’amour, sans que cela soit destiné à un domaine d’expression unique. Je vais essayer de donner quelques pistes d’ouverture à l’Amour et il sera ensuite plus facile de comprendre ce qu’est l’amour d’un point de vue universel.

Le premier amour que l’on ressent est très certainement destiné à soi et sert à assurer notre lien personnel à la vie. Afin de se préserver, le nourrisson que nous sommes tous au départ, attire l’attention des personnes qui l’entourent et qu’il reconnait comme une source de plaisir ; on apprend à aimer et désirer ce qui nous apporte le réconfort, le contentement et l’apaisement du corps et de l’âme. Un nourrisson préfère sa mère parce qu’il a gouté son odeur en se développant en elle, mais il peut s’attacher à toute personne qui lui fournit nourriture et bien-être.

Au départ, on aime principalement la sécurité, la chaleur lorsqu’il fait froid et le frais quand il fait chaud, la détente offerte par une nourriture agréable et par extension, nous en venons à aimer la Terre et les personnes qui nous permettent d’obtenir ce ressourcement. On aime notre environnement immédiat et nous lui attribuons une valeur affective proportionnelle à la sécurité, au confort et à la protection qu’il nous confère. Evidemment, tout le monde n’a pas besoin de recevoir une sécurité extérieure à soi, certains ont suffisamment de vitalité et de confiance en eux-mêmes pour se sentir en confiance où qu’ils aillent et quelles que soient les situations. Les premiers aspects de l’amour sont centrés sur notre bien-être physique et psychique immédiats.

En grandissant, nous en venons à augmenter nos connaissances et nos agilités, ainsi nous ingérons des principes abstraits comme la notion de nation, de liberté, de fraternité, de prospérité, de politique, de pouvoir…ces notions nées de différents domaines gouvernent la société et nous essayions au fur et à mesure de les intégrer et en même temps de nous intégrer dans la société à travers eux : nous sommes inclus à la mesure de notre implication et de notre attitude générale. Cette attitude provient des attirances ou des réticences que nous entretenons avec les notions agissant dans la société qui nous poussent à développer ce qui nous attire et à mépriser les notions opposées à nos valeurs personnelles. Mais que nous aimions ou non la société, cela ne change pas vraiment notre vie. Notre vie est modelée par nos amours lorsque ceux-ci se transforment en situations dans lesquelles nous posons des actes correspondant à nos choix les plus authentiques ; autrement dit lorsque l’amour devient un acte et pas uniquement une intention ou une croyance.

Alors, nous entrons véritablement dans l’énergie de l’Amour qui est une sorte de propulseur intérieur conduisant à vivre des synchronicités ; c’est-à-dire des moments où les intentions peuvent facilement devenir des manifestations car l’esprit, le cœur et les situations sont alignés dans une même énergie et que l’harmonie peut se manifester simplement. On peut en conclure que l’Amour de soi conduit à faire des choix honnêtes respectant notre sensibilité authentique, qu’ensuite cela conduit à ressentir plus de confiance en soi, que cette confiance permet de la rayonner aux autres personnes et que cela induit des relations d’harmonie entre les personnes augmentant les chances d’une communication sincère et créative. Ce chemin de clarté évolue toujours vers plus d’épanouissement des personnes et des situations qui deviennent ensuite porteuses d’effervescence, de créativité et de découvertes enclenchant une atmosphère particulière de connectivité entre les personnes et leurs bagages psychiques et énergétiques. Dans une atmosphère détendue, l’énergie de chaque personne peut rayonner sans méfiance et cela induit plus de partages. Parfois ceux-ci conduisent à des partenariats d’amitié ou des relations de couples. Mais l’amour est en quelque sorte une énergie d’enthousiasme et d’attirance qui nait au centre de nous et rayonne selon le degré d’acceptation que nous avons pour nous-mêmes, notre vie et notre environnement. Cet environnement étant constitué de lieux, d’animaux, de plantes, de personnes mais aussi de lumières, de paysages, d’attitude, de systèmes de pensée, de modes de vie, nous nous insérons dans une onde d’éléments connus, reconnaissables et affectivement marqués dans notre mémoire : toutes ces choses créent ensemble un « coussin mémoriel », un confort psychologique qui régénère l’individu solitaire que chacun d’entre nous sait qu’il est, et le connecte à lui-même ainsi qu’aux autres instantanément. L’amour est donc aussi un instinct de reconnaissance et d’intégration de notre vie grâce aux souvenirs et aux émotions  que reflètent les lieux et les personnes connues.  Aimer consiste à reconnaître comme une partie de soi tout ce sur quoi nous avons étendue notre énergie ou avec lequel nous ressentons une connexion énergétique.

Prendre conscience que l’Amour est lié à l’énergie que nous produisons et recevons en retour permet d’élever la notion d’amour à un autre niveau, car si j’aime et rayonne de l’Amour pour tout ce que Je reconnais en Moi, je vais naturellement étendre cette énergie vers ce qui me semble semblable, même s’il se trouve en l’autre. Ainsi, j’intègre progressivement que si l’autre me ressemble il fait potentiellement partie de la même énergie que moi ; c’est une extension de moi. Certes ce type de compréhension est un peu égocentrique au départ mais c’est le prélude à une façon de concevoir l’amour d’une manière détachée et moins centrée sur les besoins de satisfaction personnelle. Dans cette attitude mentale, l’amour devient une énergie qui souligne les points communs et permet une osmose, une fusion jusqu’à un certain degré. On peut ressentir cette fusion et cette osmose avec n’importe quel être, lieux ou moment marquant. Cette connexion peut être une véritable source d’inspiration, de gratitude et d’intégration d’une onde d’énergie plus majestueuse en soi.

A partir du moment où l’on comprend que l’Amour est une énergie qui part de soi et revient vers Soi en traversant les lieux, les personnes, les moments, les notions abstraites ou les paysages ; on saisit que l’Amour s’inscrit et se matérialise profondément lorsque l’on est connecté à la sensibilité la plus sincère en soi. Cette connexion n’a absolument rien à voir avec l’extérieur et avec les privilèges d’une situation ou d’une récompense. Cette connexion nait d’une reconnaissance intime de l’ensemble de notre énergie et de tout ce qui la constitue dans tous les domaines dans lesquels nous nous étendons. Ainsi l’Amour est ce que je reçois lorsque j’intègre en moi l’énergie que je rayonne et qui me revient, cela s'appelle le pouvoir d'aimer. C’est une boucle auto-régénérée dans laquelle tout ce qui m’importe est intégré, nourrit, aimé. Evidemment cette énergie est partagée avec les lieux, les objets, les personnes, les paysages sur lesquels je pose mes yeux, prend un repos et desquels je reçois une énergie en retour.

L’Amour universel est donc principalement un échange d’énergie et d’attention, quelque chose que l’on ne peut pas réduire à un simple échange d’atomes parce que nous y ajoutons notre compréhension de nous-mêmes, nos souvenirs, nos émotions passées et présentes, nos aspirations pour l’avenir, nos connaissances et tous nos bagages énergétiques à ceux des autres, dans l’instant présent. Cette alchimie intime, fine, multiple, ne peut pas se résumer à un échange chimique d’origine biologique ou atomique, c’est pourquoi nous le nommons «  amour universel » ou « échange quantique ». Et ce n’est que le premier pas d'une connexion forte et puissante à la Vie où qu'elle se trouve dans les multiples dimensions. LiLa

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article