Mother of Light, source of delight.

Publié le par LilaLuz

Mother of Light, source of delight.

Conduire l’énergie de la Vie à travers les éons et les dimensions demande un certain détachement et une forte conviction que cela aura un impact sur le Devenir.

La Mère des Forces universelles s’exprime peu. Lorsqu’elle s’y emploie, ses méthodes s’appuient sur le fil de l’Intention par laquelle toute action divine se développe.

La lumière se répand et enveloppe toute chose, quelque soit la dimension ou le niveau vibratoire. Si nous percevons autre chose, ce sont nos organes qui ne sont pas ouverts.

Ce qui permet à nos organes de s’ouvrir pleinement est l’écoute de l’Intelligence ; le mouvement de rayonnance émit par chaque être ou particule traversée par l’énergie du Vivant.

Cette intelligence tisse des fils. Des fils d’intention. Ces fils deviennent la trame du destin des mondes. Mais chaque intention peut en receler d’autres, ainsi la vibration d’un monde émet des ondes sur les aspects en devenir d’autres sphères de vie ; éteint ce qui aurait pu être ou dévie son épanouissement pour en concevoir un autre.

La Conscience est le fil qui relie les intentions en une trame ténue et cohérente d’énergie nommée maya. Pourtant, la conscience peut elle aussi se diviser -comme le font les cellules- en plusieurs milliers d’êtres. L’Etre Un est un état depuis lequel la division est transcendée. Celui-là n’est pas une personne mais un état de communion à la conscience d’Unité.

La Conscience n’est pas une partie de l’Esprit. La Conscience unifie toutes les parties sensorielles et transcendantales de l’Etre en un Tout cohérent et unifié grâce à elle. Le centre de la conscience change de vibration et s’accommode dans chaque dimension d’intelligence à une nouvelle amplitude, intégrant en sa conscience de plus en plus d’éléments différents complémentaires, eux-mêmes tourbillonnent en une même Danse de l’Unité. Cela est LiLa. Cela est la Source de toute lumière et de toute compréhension. Ma Lila Swamini.

 

 

Commenter cet article