Back in the Holy Consciousness/ Retour sur le Chemin de la Conscience Sacrée par LiLa

Publié le par LilaLuz

Back in the Holy Consciousness/ Retour sur le Chemin de la Conscience Sacrée par LiLa

Le jardin d’éden est sur la Terre et nous sommes les fleurs de vie de même que l’ensemble des autres espèces. Cette définition est l’Unique vérité où la lumière nous attend et nous cueille, au moment de notre mûrissement intérieur.

J’étais assise distraite et sereine, l’esprit libre, flânant, quand j’ai senti autour de moi l’énergie de l’Esprit de la Terre venue me rappeler à la Sacralité de ce temps. Certes, nous sommes libres de choisir nos chemins d’éveil, mais nous ne sommes pas libérés tant que nous ne retrouvons pas l’aspect Sacré de la vie au cœur de notre corps, et par extension, en la vie des êtres qui nous entourent, en toute chose, par l'Unité de vision et de compréhension au plus profond de notre corps. La pensée sacrée n'est que la reconnaissance du corps comme une projection de l’Esprit : toute forme appartient de droit à l’Esprit Saint  - à la Sacralité-  et fait partie de la Totalité.

L’odeur transmise à cet instant ressemble à un bouquet de roses trémières fraîchement coupées ; senteur de cœur poudrée, fleuri volubile et délicat où la chlorophylle est presque dominante.

La sensation transmise à mon corps est une embrassade avec un doux géant, chargé de tendresse maternel mais puissant et autonome, à l’esprit indépendant autant qu’attentionné.

Cette rencontre -du point de vue de mon cœur- est une promenade sur un petit sentier forestier bordé de noisetiers alors que le soleil de quatre heures -rose et doré- passe au travers les branches.

Ma conscience voit le périple de lumière et les étapes à reconquérir afin de se réapproprier l’Etre Sacré dans sa Totalité. Il y a tous mes maîtres, et les aspects qu'ils ont conservés pour me les rendre.

Ces impressions mêlées, se fondent en une atmosphère légère, fraîche et puissante, chargée de responsabilité et d’honneur. Sera-t-on à la Hauteur ? LiLa

Commenter cet article