Les flammes et les Maîtres ascensionnés par LiLa

Publié le par LilaLuz

Les flammes et les Maîtres ascensionnés par LiLa

Que sont les Flammes Sacrées ?

Les Flammes sont la manifestation des qualités de l’Esprit créateur. Dans la vie quotidienne terrestre la notion de vertu est distordue, le mot lui-même est vide de substance tant on assimile la Vertu à une morale religieuse plus ou moins respectée et respectable. Lorsque nous avons établit collectivement la laïcité républicaine, nous nous sommes éloignés dans le même temps du comportement cherchant à faire de l’humain, un Homme, au sens spirituel du terme ; une créature possédant les mêmes qualités que l’Esprit créateur, une créature dont il était dit qu’elle contenait le potentiel d’une éclosion divine et immortelle. Les Flammes sont une image mentale pour visualiser et canaliser les plus belles qualités de Dieu, Esprit créateur de tous les concepts, de toutes les possibilités de vie.

Comment sont-elles alimentées ?

Le noyau de la flamme nait dans l'équivalent divin du système endocrinien,  à l’origine des humeurs, des émotions et des idées, de la fixation de la mémoire et de l’utilisation des informations sensorielles ou intellectuelles, perceptibles ou induites constituant notre environnement ou naissant en nous et bien plus encore. Ces flammes s'expriment à travers tous les êtres qui entrent en résonance avec la vertu qu'elle représente. En devenant réceptif à une vertu, en lui donnant de l’importance, en y trouvant du réconfort ou un sens à sa vie, on rejoint la flamme – qui ne brûle pas- mais nourrit le cœur et l’âme avec sa force, sa qualité, la renforçant en nous et dans notre vie. Plus on est attiré par une vertu, plus on la cultive dans sa vie, mieux on devient le porteur et le représentant de cette flamme. Les flammes sont alimentées par tous ceux qui les aiment dans toutes les dimensions.

Comment fonctionnent-elles ?

Les flammes sont comme des décorations que l’on reçoit : si on a travaillé pour les obtenir, on leur donne de la valeur. Si on les reçoit par principe, parce que l’on appartient à un cercle spirituel élevé, on n’y attache pas nécessairement d’importance. Comme les décorations données à titre honorifiques, elles ouvrent des portes intérieures vers l’Esprit. Elles permettent d’accéder à des dimensions, à des cercles spirituels. En retour, on doit les servir, ne pas les utiliser sans respect ou les détourner de leur vertu.

Chaque flamme se nourrit de l’énergie du cœur de celui qui l’accueille et l’ensemble des êtres vivant sous son influence, la reçoivent et la nourrissent par leurs actes et leurs prières : donner et recevoir sont une seule et même chose en relation aux flammes. L’enthousiasme et l’intensité - l’ardeur qu’on met à les représenter au sein du quotidien, dans sa vie intérieure ou sa manière d’être- intensifie leur présence et montre leur pouvoir. C’est à travers chacun d’entre nous, porteur et receveur, que les flammes agissent ; depuis les plus hauts cieux jusqu’au tréfonds des âmes les plus noires, aucune dimension n’est épargnée, toutes vivent dans la capacité de les exprimer. Ainsi, l’Unité crée le sentiment d’Unicité entre toutes les créatures, conscientes ou inconscientes, veules ou saintes : chacun porte une part de cette vertu et la représente par ses gestes et sa capacité d’aimer et de servir. Parfois, même les obstacles servent une dimension d’une flamme augmentant son intensité, sa pureté puisqu’il faut puiser dans ses réserves ou se dépasser. Par exemple le mensonge ou les demies-vérités servent le  développement du discernement, facteur de transcendance et donnant accès à une vérité supérieure. Les opposés sont complémentaires et servent l'intensité de chaque flamme, organisant son rôle et façonnant son pouvoir au gré de son amplitude.

Les Flammes sont-elles bonnes ou mauvaises ?

La réponse n’est pas évidente ; la vérité est-elle bonne ou mauvaise ? Tout dépend du contexte et de l’usage que l’on fait d’une vérité. L’amour est-il bon ou mauvais ? Tout dépend de son expression et des personnes qu’il rapproche. Les qualités du Créateur sont nées dans l’Absolu, où elles vivent et s’expriment sans nuance, en toute rayonnance. Mais nous qui vivons dans des mondes complexes, ne pouvons pas toujours appliquer l’Absolu à nos misères. C’est pourquoi il nous a été demandé de ne pas juger –de manière arbitraire- les penchants ou les comportements des uns ou des autres, car ce qui dans l’Absolu est une vertu, peut se transformer en Enfer, malgré toutes les bonnes intentions. Juger les autres à l’aulne de ce que l'on connaît sur soi n’est pas honnête. Les flammes servent à corriger l'éloignement et les voiles nous séparant de l'Absolu et chacun décide ce que sont ces voiles, ces erreurs pour lui-même. Demander plus de vérité, plus de joie, plus d’amour est une bonne chose. Le faire pour les autres, à leur place, sans leur consentement ou à leur insu n’est pas nécessaire.

L’usage des flammes m’a appris à rechercher l’essentiel, car il n’existe pas de bon ou de mauvais chemin pour développer l’humanisme ; nous faisons chacun de notre mieux pour servir notre vérité, notre amour ou notre volonté sur terre ou ailleurs. Lorsque l’on va à l’essentiel en soi, on finit par le trouver aussi chez les autres et l’on comprend ainsi leurs choix, leurs vies et leur manière singulière de s’accommoder des circonstances.

Les Maîtres ascensionnés ont fusionnés leur cœur, leur esprit ou leur conscience avec une vertu, ils en sont devenus l’une des expressions, l’un des canaux mais cela n’est pas définitif, car chaque maître continue d’évoluer et d’accéder à un statut supérieur. Ils se sont unis avec les vertus divines à un moment de leur vie, s’y sont sentis renaître mais ensuite, la vertu continue d’évoluer et les disciples en deviennent les nouveaux gardiens, ainsi l’échelle de l’évolution n’est pas une structure figée mais en perpétuelle mutation. Nous sommes tous conviés à y participer. Devenez un maître ! Redevenez proche de votre essence originelle. LiLa

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Messager de lumière

Commenter cet article