Les grilles matricielles ou lignes de prédation

Publié le par LilaLuz

Les grilles matricielles ou lignes de prédation

Durant le dévoilement de la Conscience de l'Etre, nous recevons de nombreuses énergies au dedans de nos cellules qui intègrent un autre niveau vibratoire. Ce changement d'énergie entraîne une ouverture des centres d'énergie de notre corps, de nouvelles connexions  se forment en nous entre les centres permettant de lire plus d'informations subtiles, c'est-à-dire non intégrées à notre réalité intellectuelle ordinaire. Ces informations qui existent depuis toujours, sont désormais lisibles par notre corps subtil (l'aura) : d'abord grâce au ressenti : on peut se sentir plus ou moins bien dans les lieux selon le type de résonance avec lequel on se connecte :  se trouver dans un lieu dont la résonance est basse nous donne le sentiment d'être enfermé, étouffé ou sale, alors que dans un lieu de haute fréquence on peut ressentir des maux de tête, des vertiges, des malaises au niveau de la thyroïde et du thymus, qui se mettent à vibrer comme si nous étions sujet à une soudaine crise d'hypertension. Tandis que vivre  ou se déplacer dans un lieu harrmonisé à notre fréquence personnelle crée le sentiment de vivre en accord entre l'intérieur de notre corps et l'atmosphère de l'endroit, comme si le corps et l'espace alentour ne faisait qu'un, offrant à l'Etre un espace intérieur/extérieur ample et reposant, régénérant les plus profondes couches de l'âme et du corps subtil. La maison ou le lieu de vie deviennent alors des espaces de longévité et d'activation des potentiels les meilleurs en soi. Le fait de partager les espaces avec d'autres n'est pas un problème, car chaque personne s'accorde au lieu selon ses possibilités, ce qui engendre un "cercle de grâce" interne à chaque ensemble de travail. Lorsqu'une personne n'est plus en accord, elle est souvent poussée à changer de cercle de travail, d'amitié ou familial. Le sentiment de Liberté est un parfait accord entre ses vibrations personnelles et celles que nous renvoient l'espace dans lequel nous vivons : les personnes, les lieux, les modes de vie : absolument TOUT y contribue. LiLa

Commenter cet article