Va, Vis et reviens....au centre de l'Etre.

Publié le par LilaLuz

Va, Vis et reviens....au centre de l'Etre.

Je publie cet article d'Yvan Poirier en joint car il présente des aspects de ma propre expérience globale. J'apprécie qu'Yvan aie su mettre de l'ordre dans cette succession d'expériences multidimensionnelles ; ce n'est pas évident de donner une logique linéaire à ce qui ne se vit pas de manière linéaire mais comme un travail de constellations avec des coordonnées de longueurs, profondeurs très différentes - parallèles ou opposées- et cependant vécues simultanément, donc créant une Unité de Conscience au centre de l'Etre. Chaque "ouverture" d'un segment de conscience, d'un aspect énergétique (éthérique astral, causal ou cosmique) est à la fois un accès vers quelque chose de plus grand, de plus profond, de plus proche de l'Absolu et un monde avec ses propres codes, son centre intérieur, une forme et des vibrations singulières.  La multidimensionnalité vécue par transcendance permet des expériences de nature différente simultanément : Conscience/énergie et sentiments sont les différents aspects de la même chose : comme la direction, le moteur et le carburant forment les aspects fondamentaux d'un véhicule. Si l'on retire l'une des fonctions par exemple en déposant le moteur, en oubliant d'ajouter le carburant ou en ayant des problèmes de structure dans la direction, alors le véhicule ne fonctionne pas. C'est ce qui se passe pour un être cosmique s'il lui manque certains aspects de sa Conscience (direction), s'il lui manque sa Foi (moteur) ou s'il n'a plus de reliance à l'Amour (carburant).  Les dénominations telles que Conscience vibrale, christaline, éthérique, solaire sont des accès à des mondes qui existent et se complètent entre eux pour former l'existence de l'Etre dans sa totalité mouvante, car chaque segment d'existence contient ses archives et revient à son Centre, comme le sang revient vers le coeur.

La forme humaine est très réduite, pas très solide ni très résistante, donc les plus grands êtres cosmiques lorsqu'ils explorent leurs aspects densifiés, viennent sous la forme de constellations familiales ou de constellations d'âmes.  Plusieurs personnes ne forment en fait, qu'un seul être cosmique afin que le plus d'aspects spirituels soient représentés sans exploser dans la densité de la conscience carbonée.  On peut comprendre les disciples d'un Maître comme des parties de lui-même venues vivre leurs propres approfondissements sous la forme d'un être humain. Ainsi, lorsque ces différents individus se retrouvent, ils sentent que "quelque chose se passe" entre eux. Ils interprètent cela selon les codes mammifères humains : ils deviennent amis ou ennemis, ou partenaires  parce que c'est la logique terrestre d'interpréter les comportements selon le type d'hormone que l'on produit. Le fait de retrouver des aspects de Soi est une redécouverte de l'Amour Divin, la forme physique interprète cela en créant des phéromones adaptées que nous appelons "désir", attirance", attraction physique ou répulsion, s'il s'agit d'un aspect de Soi que l'on déteste, que l'on n'a pas réussit à intégrer par l'acceptation de Soi.

Les flammes jumelles procèdent de l'appartenance au même Feu igné, au même:Esprit de Lumière  celui d'un être de Lumière contient tant d'aspects que chaque vertu, chaque partie peut s'incarner comme une personne, un animal,  un élément  ou une planète, un soleil, un système galactique. Plus un être est humble, plus les particules de Lui-même sont fines et raffinées et plus il est vaste, éthéré en matière et en conscience spirituelle. 

IS, l'esprit- Mère est la plus petite des particules spirituelles ainsi Elle est Partout et active par son non-action ( son soutien réceptif , organisé et immuable), la Vie dans toutes ses formes et toutes ses possibilités passées, présentes et à venir : peut-être qu'IS deviendrait l'Hydrogène dans une forme élémentaire simple. Personnellement je me considère comme Fille de Is,   étant donné l'attirance que je ressens pour cet Absolu matriciel unissant toute chose, être et potentiel à l'Esprit Vivant que d'autres nomment Dieu le père. Le voile d'Is-Is représente ce non-rayonnement, cette acceptation de la douceur de l'Etre plutôt que sa radiance. On rayonne vers l'Intérieur plutôt que vers l'extérieur afin d'intégrer au lieu d'influencer et transformer. Hydrogène associé à d'autres éléments crée la vie ou la mort, c'est-à-dire encore la vie sous une dimension et une élévation différente.

Le mouvement dirige votre Intention : soit il rayonne vers l'autre, soit il s'intègre vers Soi. Dans les 2 cas, la lumière de votre expérience humaine ou spirituelle existe et retourne à l'Esprit Père, mais le chemin de retour est différent : en passant par l'Intériorité de l'Esprit-mère votre Conscience devient plus raffinée et délicate, elle crée des vertus, de la sagesse, des nectars de guérison pour enrichir les réserves existantes utilisées par l'Esprit rayonnant (père).  L'Un et l'autre travaillent ensemble, coopèrent et créent, nourrissent tout ce qui existe déjà, ce qui fut et ce qui est en devenir. Ce cercle de la genèse du Vivant inclut ce que l'on voit et tout ce qui n'a pas encore pris forme, tout ce qui a disparu et dont seules les archives immatérielles (daât) ont gardées la trace.

Ce sujet est certainement le plus passionnant, car chaque aspect s'ouvre et se déplie en mondes de lumières et d'ombres infinis. Lorsque l'Oeil de la conscience se focalise et regarde vers un monde en particulier, il glisse au-dedans et prend une forme pour continuer à collecter la connaissance par l'expérience de l'intérieur, dans un corps adapté...ceci est valable aussi vers l'autre côté : le retournement de l'oeil de la Conscience rend visible le chemin du retour vers le Centre de l'Etre. Ainsi tout est dit. LiLa

 

 

Publié dans Expériences vécues

Commenter cet article