Les Structures Invisibles de la France

Publié le par LilaLuz

Les Structures Invisibles de la France

 

Au moment où tant de gens se jettent dans la campagne  présidentielle et nous assurent de leur amour pour la République en offrant leur service (désintéressé ?) j’aimerai vous partager l’énergie que ce grand pays rayonne à travers son être énergétique, sa vitalité, son âme.

La France que nous connaissons est un pays situé à l’extrémité occidentale de l’Eurasie.  Si on le compare aux états-continents : Chine, EU, Canada, Australie, Russie, Iran, Brésil…il semble que nos 1000km2 de métropole ne sont pas grand-chose, pourtant il ne faut pas oublier d’ajouter les 120.000 Km2 de territoires outremer situés sur tous les continents (soit 18% de la planète).  En tant que nation nous sommes un partenaire privilégié et présent sur tous les continents, doté d’un immense territoire maritime et doué d’organisation.

Le territoire que nous connaissons est peuplé depuis le Néolithique où il trouve ses racines primitives mais ce n’est qu’au moment de la formation des premiers clans sédentaires qu’apparaissent des traits et des physionomies régionales. La première homogénéisation de ces diversités s’est produite sous le joug politique et commercial des Légions romaines, établissant les prémisses de nos départements, des cultures agraires de masse, la viticulture, l’oléiculture et les voies de transport ainsi que les premières fortifications  pour sécuriser les territoires.  Ces infrastructures primitives se sont consolidées ensuite par une vision politique et l’usage d’une religion commune ; le christianisme romain, adopté par Clovis, premier chef de Clans élu par l’ensemble des peuples du nord. C’est le socle primitif commun de la nation.

A partir de Clovis, un embryon du tronc commun qui deviendra véritablement la France existe.  Ces bases celtes font de nous les alliés naturels de tous les peuples celtes, Saxons et Wisigoths sont nos cousins, or l’influence de ces peuples s’étend loin à l’Est et au Sud pour les Wisigoths et loin à l’Ouest et au Nord pour les Saxons, jusqu’en Amérique, au Canada, en Australie.  Nos pays ont grandis ensemble et se sont développés sur les mêmes bases, partageant les mêmes ambitions et cherchant chacun leur tour à impressionner les autres comme dans une fratrie puisque nos rois sont tous cousins.

A la Révolution française, les idéaux des Lumières ont marqué un tournant définitif dans la construction de notre vision du monde et font apparaître l’âme de la France ; des objectifs clairs de partage, d’égalité et de respect des peuples qui s’émancipent de la figure paternelle représentée par la monarchie et l’hégémonie du pape catholique romain. De nouveaux symboles sont choisis par Napoléon et ses successeurs, qui seront ensuite conservés et actualisés au fil des évènements de l’histoire moderne dont la figure de Marianne, emblème maternelle de la nation. A travers les constitutions qui se succèdent, la France d’aujourd’hui prend forme ; le rythme imposé par la modernité exige de définir l’espace et l’appartenance nationale d’une nouvelle manière ; mais l’autonomie nouvelle  entraîne plus de créativité et d’inventions techniques créant un essor économique fulgurant qui sera nettement visible lorsque la vapeur, l’électricité et la médecine deviennent accessibles aux masses populaires. De nombreuses batailles ont été vécues pour défendre notre vision de la liberté et des droits à l’auto-détermination qui aujourd’hui encore se trouvent menacées par des formes patriarcales essayant de nous soumettre. 

La France est devenue une  nation –ressource, une Mère patrie lorsqu’elle incarne ses valeurs autour du globe, tentant d’apporter ses savoir-faire et ses attitudes bienveillantes pour défendre les droits des peuples. On oublie souvent que nous sommes présents sur tous les océans et sur des continents où notre présence n’est plus liée à un territoire administratif ou à un droit commercial mais sert de soutien moral à des peuples en guerre. La présence de la France au sein de l’Europe, autorise cette dernière à rayonner sur des territoires maritimes qu’elle n’atteindrait pas sans notre participation, donnant ainsi un plus large impact à l’Europe dans les milieux financiers et commerciaux. La seule chose que notre pays est en droit de demander en retour est le respect de ses valeurs fondamentales d’équité et de partage. 

Le monde anglo-saxon s’est construit sur une mondialisation du plus fort, du plus audacieux et notre exception française est d’être une nation qui défend fondamentalement les valeurs inverses : les plus petits, le peuple, le droit de sauvegarder les plus vulnérables et de leur donner le droit de gagner leur dignité.  La France d’aujourd’hui produit de l’argent qui est rendu à une nébuleuse financière, investit on ne sait où, par je ne sais qui et dont les profits  juteux ne reviennent plus vers le territoire qui les investit. Si la planète financière désire vivre dans le monde des algorithmes où seuls les plus forts gagnent, alors le chaos s’installera rapidement car aucune administration et aucun pays ne résiste aux citoyens en colère. 

Ceux qui se présentent en tant que candidats à l’élection présidentielle doivent mesurer que nous sommes à un moment charnière de l’évolution  industrielle et politique et que la relance économique ne doit pas se faire sur d’anciennes bases industrielles car nous prendrions le chemin de la régression et du sous-développement.  Nous ne pouvons pas nous permettre d’être influencés par les illusions d’optiques et techniques que certains pays nous renvoient, faisant croire qu’ils dominent le monde simplement parce que leurs tours sont plus hautes que les nôtres. La France est par nature un pays leader habitué à l’excellence et à produire du luxe.

Les peuples forts sont ceux qui ont prouvés leur capacité de résistance à la fatalité et à l’adversité.  La France n’est pas victime du chômage, elle est privée d’investissements depuis 15 ans.  Son argent s’investit en Chine, au Brésil et ailleurs en Europe ou en Afrique du Nord.  Nous ne sommes pas faibles mais affaiblis par un manque de repères et d’enthousiasme dû en partie à la triste image que les pays sans morale et sans limites nous imposent.  Notre identité n’est pas respectée par l’Europe  car certains pays du Nord pensent qu’ils sont plus disciplinés et donc mieux soumis à la vision de groupe.  Nous ne sommes pas faits pour obéir sans réfléchir ; on nous éduque dès l’enfance pour que nous ayons du recul et une véritable identité, que nous sachions défendre nos convictions, afin que nos valeurs fraternelles se basent aussi sur notre investissement personnel : chaque français à en lui cette capacité à se lever pour la liberté. Si nous faisons corps, c’est par amour et respect de notre Nation.

Sachons en être dignes et soyons respectés pour cela, car sans ces valeurs qui nous appartiennent et que nous incarnons ; quel visage aurait le monde?  LiLa

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article