Sacraliser notre énergie

Publié le par LilaLuz

Sacraliser notre énergie

Nous sommes habitués à comprendre le mot « sacré » comme une chose très élevée, presque inatteignable car nous l’associons à la divinité, donc à quelque chose de difficile à obtenir, de lointain, alors que le Sacré est partout autour de nous ; notre regard sur le monde est devenu ordinaire et trouble ; nous avons rompu le lien qui nous uni à l’énergie et donc à la perception de « la vie en action », ce lien émerveille et rend sa véritable place à l’être humain au sein de la Création.

Accepter sa place, accepter son histoire personnelle, accepter ses faiblesses et les limites qu’elle impose et remercier pour nos forces, pour toutes les situations difficiles car sans elles ces forces ne pourraient être utilisées et valorisées.

La facilité, le confort, nous apprennent à nous relaxer, à faire confiance à la vie, à nous émerveiller de la beauté des choses. Les difficultés et toutes les émotions troubles qu’elles suscitent permettent d’utiliser nos ressources intérieures et les extérioriser. Ces deux aspects de la vie nous enseignent des choses différentes sur nous-mêmes ; ces choses -bonnes ou moins bonnes- définissent « qui nous sommes » et c’est cela qu’il faut aimer jusqu’au sacré.

Intégrer l’âme dans le corps induit de vivre avec son cœur et d’être plus aisément blessé ; il s’agit d’apprendre à valoriser sa propre énergie plutôt que les circonstances dans lesquelles nous évoluons, ne plus donner d’importance aux tentatives de déstabilisation extérieures : s’enraciner en soi-même, implique d’être un peu égoïste, de cultiver un altruisme civilisé et moins naïf pour protéger notre énergie. Si notre énergie vitale et spirituelle est notre plus précieux capital, nous nous devons de l’enrichir un peu chaque jour et d’en dépenser le moins possible pour des choses sans importance.

S’aimer en tant qu’être d’énergie, en tant qu’ambassadeur de l’Esprit de Vie dans une forme biologique demande de croire en Soi d’une manière plus subtile et raffinée et de cultiver l’essence intérieure, la vertu dominante que nous expérimentons dans ce cycle.

Quel est le chakra dominant à partir duquel toute votre vibration s’est alignée et votre vie s’est synchronisée maintenant? Selon le chakra, vous donnez de l’importance à certains aspects de la vie : votre carrière ou votre famille, la sécurité matérielle ou le plaisir de vivre. Selon le niveau d’influence de ce chakra dominant votre cycle, vous vivez les aspects positifs et glorieux ou bien ses aspects sombres.

On ne passe pas d’un monde à l’autre sans changer de point d’appui énergétique et psychique au-dedans de soi et de manière vibratoire ; réussir ce changement entraîne des conséquences radicales, des pertes car une renaissance sur un nouveau cycle exige de payer le prix par l’Oubli : Oubli de soi ou oubli des gens, des acquis et effacement du passé, même s’il est chargé de victoires ou de bons souvenirs. On ne renaît pas sans réalignement des vibrations sur une nouvelle fréquence, c’est une continuité de l’élévation ou une descente aux Enfers, selon le tempo que l’on s’est choisi, selon la sacralité et le respect que l’on s’est accordé.

Malgré toutes les précautions et la bonne volonté, notre vie dépend de l’énergie que notre mode de vie émet. Un mode de vie élevé en vibrations permet de communiquer plus subtilement et d’être touché plus intensément et profondément par tout ce qui est autour ; ainsi, nous sommes tous unis, même si la plupart du temps nous pensons vivre en solitaire ou exclusivement pour nous –même : nous ne pouvons pas réellement échapper au monde dans lequel nous vivons, nous devons le transformer et l’apaiser pour nous en libérer : nous ne sortons d’ici qu’après avoir compléter notre œuvre : notre Soi Divin. La seule sortie possible est la lumière intérieure car elle permet d’être reconnu comme un esprit immortel et transcendant toute densité ; virtuelle, psychique ou matérielle. Je vous Aime et je vous salue. Namasté. LiLa

Publié dans Messager de lumière

Commenter cet article