Incarner l’Esprit dans la matière ?

Publié le par LilaLuz

Incarner l’Esprit dans la matière ?

Dans un premier temps, l’âme vient s’incarner dans un corps vibratoire densifié avec l’objectif d’exprimer son évolution par la confrontation avec ce qui est singulier et densifié d’une manière différente de son soi. Ce mouvement descendant commence lors de la conception et continue jusqu’au moment où la personnalité réclame de reconnaître « qui suis-je ? » lorsque je ne suis pas ce corps.

Le premier retournement de la conscience vers l’Esprit réclame de chercher à s’évader de la densité et de redevenir légèreté et énergie. Ce processus pour retrouver la première essence demande de lâcher prise de la condition humaine pour s’aligner sur le monde spirituel et de refaire l’expérience de l’éveil au Soi supérieur, c’est-à-dire à la conscience de l’âme.Une fois que ce processus est engagé, c’est comme les bulles d’air lâchées par un plongeur qui retrouvent la surface pour revenir à leur élément premier, l’air. Ce retour à tout ce qui est antérieur à notre naissance physique nous rend conscient d’être plus vaste que notre réalité humaine. L'âme et la conscience sont rattachées à « quelque chose » de bien plus vaste, sage et si plein d’amour que nous ne pourrions pas l'envisager en tant qu’être humain tant cela dépasse notre capacité de conceptualisation et notre expertise humaine.

Un nouveau processus d’Incarnation se met en place grâce à l'expérience de cette conscience élargie. Découvrir la force de son âme ou les liens qui nous connectent à la vie dans Son Essence, donne un sentiment de vastitude à l'intérieur de soi, d’expansion du coeur et de certitude de réussite. On reçoit en son « âme et conscience » la capacité de reconnaître le chemin que notre âme explore dans cette vie, dans ce corps et, cette nouvelle naissance exige de poser de nouvelles actions, d’intégrer un nouveau protocole d’existence au sein de la réalité. Désormais il faut choisir un moyen de créer sa vie en Unité : c’est-à-dire en unifiant l’authenticité de notre âme - ses principaux talents et son chemin d’évolution- tout en respectant notre corps et notre personnalité humaine ; donc trouver le point commun entre ce qui rend heureux notre âme et notre humanité, tout en sachant que l’humain ne tient pas compte de l’énergie et que l’énergie est la première richesse d’un initié à la Conscience de l'Unité.

Lorsque l’outil d’unification, l’entreprise ou le projet permettant d’unifier l’âme et la personne dans une image sociale juste est trouvé et acquis, il est encore nécessaire d’utiliser la ressource du Cœur pour mettre en pratique l’idée, le projet et cela demande d’oser faire les démarches administratives et financières en s’impliquant « corps et âme ». L’Esprit agit par la synchronicité, c’est-à-dire par la résonance entre l’énergie d’une personne et l’énergie du monde. S’il y a une cohérence entre ces énergies, alors, il sera facile de mettre le projet en place, de trouver des collaborateurs, des autorisations, des financements. Mais si l’idée est trop originale ou que l’énergie de la personne n’entre pas en résonance avec celle du monde, il y a blocage, retard ou échec.

La réussite spirituelle demande de faire des efforts de détachements des habitudes humaines, des aliments, des fonctionnements ordinaires en donnant la priorité à l’énergie comme support principal d’évolution et de structure. Prier pour nourrir l’énergie, manger des choses qui sont bonnes pour fluidifier ou structurer l’énergie, faire les gestes physiques ou les gestes de la pensée pour augmenter, canaliser, raffiner l’énergie. Or, en quelques minutes tout ce travail peut être détruit par les choses de la vie ordinaire : les accidents, les cris, les conflits entre personnes, les problèmes physiques, psychiques ou hérités de sa généalogie : l’énergie au départ est une structure cristalline, donc fragile. Le travail de l’énergie demande de la délicatesse, parce que le monde est rude et chaotique si l’on n’est pas ancré dans un courant d’énergie protecteur.

En ce qui concerne la réussite matérielle, elle fait rêver autant les êtres spirituels que les humains car elle exige un grand nombre de qualités mobilisées simultanément. Que l’on obtienne la réussite en suivant son instinct, en ayant de la chance ou en produisant un effort durable ; la réussite matérielle demande d’avoir des pensées positives, une attitude audacieuse et /ou beaucoup de persévérance. Selon que l’on désire une réussite d’ordre intellectuelle, physique, commerciale ou même spirituelle il est nécessaire de penser et d’entretenir des actions vers ses objectifs et donc de canaliser son énergie durant le temps nécessaire à l’obtention d’un résultat satisfaisant. Cela demande du courage, de la ténacité et d’aimer ce que l’on fait pour que cela paraisse facile et que cela reste agréable.

Quand on abandonne son objectif ; faute d’énergie, d’enthousiasme ou de foi dans sa réussite on se sent laissé pour compte quelque soit le degré d’éveil ou d’accomplissement que l’on a atteint auparavant. Il y a donc – quelque soit l’âge ou le déroulement de la vie d’une personne- des étapes de réussites, d’accomplissement remarquables pour soi, et d’autres moments de découragements, d’échec ou de baisse d’énergie. Ce n’est pas parce que nous traversons ces passages à vides que nous n’avons rien accompli, ce sont des espaces où nous pouvons refaire nos forces et améliorer la forme de nos projets à venir.

En fait, nous sommes toujours à l'image du créateur car, lorsque l’Esprit- Source s’incarne vers la densité Il imagine qu’il a déjà accompli son évolution, Il la visualise et Il aime passionnément son projet, c’est-à-dire qu’il imagine notre réussite, puisque nous sommes un fragment de ce qu’Il Est. Mais parfois le projet n’est pas aussi parfait qu’Il l’a désiré et malgré tout, cela est notre réalité, donc il nous faut accepter ce que nous sommes.

Lorsque nous imaginons retourner vers la Source première, nous aussi imaginons la béatitude et l’extrême joie de se retrouver avec une conscience élargie, la pureté de l’Amour universel et la richesse de notre Sagesse accessible de nouveau à notre conscience. Cela ne fait aucun doute que Cela est juste pour nous, car cela fait déjà partie de notre droit légitime d’enfants divins. Mais entre le désir et l’accomplissement il faut un temps indéfinissable pour l’esprit humain, c’est pour cela que nous nourrissons notre cœur et nos pensées de Foi.

Il arrive, lors des retournements d’énergie que le doute s’installe, un peu comme dans un déménagement, toutes les choses ne semblent pas être ordonnées et alors apparaissent des blocages, les objectifs ne sont plus clairs. Le doute, l’incertitude, l’inachevé font partie du voyage entre la Source Une et Ses singularités dans la densité vibratoire. Le but de notre vie est le voyage en lui-même, il n’y a jamais d’échec définitif, seulement des moments de réussites et ces moments sont très rapprochés ou très éloignés les uns des autres. Le rythme de successions entre les réussites n’est pas vraiment important, ce qui compte est la qualité de la brillance d’une réussite. Cette brillance, cette intensité est donnée par la qualité d’amour et d’ouverture à Soi que l’on s’est permis d’expérimenter. La réussite et la brillance sont le résultat d’une attention à « Soi-m’aime » , c’est-à-dire qu’en suivant son instinct de cœur, son intuition, sa puissance personnelle on aménage une passerelle profonde et authentique avec son âme ; on lui donne de l'amour, on la nourrit et elle nous le rend ce qui crée la reliance. Cet échange donne à l’âme l’occasion d’exercer la maîtrise de ses talents et la réalisation de ses projets au sein d’une incarnation, au sein de la vie humaine, lui octroyant le droit de laisser un sillon de lumière éthérée et pure là où la lumière semblait absente. Cet exercice d’illumination des zones sombres, des espaces temps repliés sur eux-mêmes donne l’impulsion à la Conscience de l'âme pour s’échapper de la densité et retrouver la Pure Unité puisque l’âme est devenue créatrice en « toute conscience » alors, la plus Haute Conscience l’émancipe de toute dualité et la boucle est bouclée : ankh est activée. LiLa

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurette 30/04/2016 13:55

Je n'avais jamais lu quelque chose d'aussi parlant sur ce sujet ('ce' : qui en englobe tellement d'autres...). Grand grand Merci