Reconnaître les différents comportements par le point d’ancrage de la Conscience.

Publié le par LilaLuz

Reconnaître les différents comportements par le point d’ancrage de la Conscience.

On nous parle des dimensions et il semble que l’on confonde l’effet produit sur nous physiquement par la vibration d’une fréquence dimensionnelle avec le comportement psychologique correspondant à une vie « ancrée » dans ces fréquences en permanence. Ressentir la 4éme dimension ce n’est pas comme vivre en 4éme dimension.

On peut recevoir des ondes de 4éme dimension, accéder dans ses rêves, ses voyages astraux ou ses méditations à la 5éme dimension et même ouvrir les canaux subtils déclenchant la lecture de matériels d’enseignements de la 6éme dimension et plus…ce sont des phases naturelles de la connexion énergétique faisant partie de l’expansion de l’Etre, de sa croissance, il n’y a rien d’exceptionnel à cela, si ce n’est la persévérance et la Foi nécessaire à l’acceptation des changements d’habitudes et la disponibilité pour « l’Invisible ».

Une personne est constituée d’un assemblage de corps, dont elle-même est plus ou moins consciente. Il y a de nombreuses cosmogonies des corps subtils selon les peuples et l’amplitude de leur conscience. Un peuple d’origine terrestre n’aura que 5 corps, tandis qu’un peuple dont les Anciens sont venus d’ailleurs auront plus de corps (jusqu’à 12). Les Etres descendus des sphères spirituelles pour activer les fréquences à diverses époques de notre planète ont accès à encore plus de « dimensions », puisqu’ils sont liés à l’Origine Source.

Tout le monde évolue, mais chacun le fait selon sa nature et sa capacité d’expansion, d’où la nécessité de connaître nos véritables racines énergétiques et spirituelles et de faire un « travail » d’évolution pour le savoir ; bien que dans la majorité des cas, c’est notre timing intérieur personnel qui organise les choses pour nous ! Ce qui nous différencie est le point d’ancrage de notre personnalité.

Il y a 3 niveaux actuellement :

La 3éme dimension basée sur l’Orgueil

La 4éme dimension basée sur l’Amour

La 5éme dimension basée sur L’Essence.

Une personnalité de 3éme dimension vit principalement en se défendant ou en cherchant à dominer ce qui l’entoure. Nous appelons ce besoin de sécurité et de violence la « dualité » car il y a un double désir chez les gens : celui de vivre heureux et tranquilles et celui d’imposer leur vision du bonheur aux autres, ce qui produira un effet de révolte ou de soumission selon la nature du contrôle exercé et la puissance de cette hiérarchie du Bien. Nos civilisations humaines sont basées sur ce modèle, donc les gens « normaux » se sentent naturellement portés à se valoriser par le contrôle qu’ils peuvent exercer sur les autres. En fait, se sentir « puissant » consiste principalement à pouvoir malmener les autres qui se sentent trop faibles pour résister ou suffisamment humiliés pour devenir soumis et même défenseurs de la personne ou du système qui les abuse afin d’appartenir à un camp, à un groupe et y définir son identité.

Au quotidien, cela signifie que cette personnalité aime les embrouilles ou cherche à se définir comme victime afin d’être défendue par d’autres, plus puissants, à la manière du système féodal. Cette façon d’organiser la société par hiérarchies structurées les unes aux autres impose un poids invisible à ceux qui vivent dans les couches les plus basses et crée les fameux « plafonds de verre » entre chaque hiérarchie de contrôle afin qu’elle soit protégée par celles qui sont en-dessous et celles qui sont au-dessus. Vivre et évoluer dans ces systèmes exige une très forte conscience personnelle donc le développement d’un bouclier : l’Orgueil. Cette coque protectrice s’accroche à la personnalité qu’elle protège au point qui correspond à ce que cette personne aime le plus : elle-même, son travail, ses enfants, sa nationalité, son terroir, son histoire personnelle, ses drames ou ses victoires, ses amis, son couple etc... Lorsque l’on critique cette personne sur son point d’accroche elle montre la puissance de son agressivité car sa conscience est placée dans la partie limbique du cerveau, ses émotions.

La Personnalité de 4éme dimension parait naïve ou « innocente » et inexpérimentée aux personnes vivant dans la 3éme dimension car elle ne cherche pas à dominer ni à gagner mais à partager avec les autres ses sentiments et ses plaisirs. Le principe qui anime la personnalité de 4éme dimension est l’amour. Ce principe sous-entend que nous méritons tous de vivre et que la société doit créer les conditions d’une évolution collective positive pour tous. La personnalité de 4éme dimension voit les liens comme une richesse permettant le partage et donc l’évolution de chacun selon ses besoins et ses aspirations. Le point d’accroche de la personnalité est le Don de Soi : au Soi Divin ou à un Etre spirituel comme la planète, le Soleil ou un Dieu. Le cerveau est directement inspiré par le lien Thymus- glande pinéale. La personne accepte de mettre sa liberté d’expression au Service de quelque chose qui peut toucher les autres fraternellement, sans calcul ni retenue. Ce processus peut conduire à la perte d’optimisme et de ses moyens financiers dés lors que l’on vit dans un monde qui ne répond pas à la même fréquence et ne suit pas les mêmes règles ; être plein de bonnes intentions dans un monde de brutes finit par amoindrir ou par enseigner une autre forme de Don : la Transcendance.

La personnalité de 5éme dimension accepte que sa personne ne soit qu’une possibilité d’existence parmi tous les possibles dont elle est capable : être humain, animal, plante ou arbre font partie des expériences vécues et acceptées. Le point d’accroche de la personnalité est le Soi Divin, un état de conscience au-delà du plaisir ou des contradictions matérielles nées de la dualité. La conscience est placée au centre du cerveau et capte les informations par le front, ce qui donne la sensation à la personnalité d’être « soulevée » du corps humain qu’elle dirige et dont elle prend soin, sans se sentir partie prenante des drames qui touche la personne humaine. A partir de ce niveau d’évolution s’ouvre de nombreuses voies d’exploration de l’Univers. L’Univers est autant « intérieur » qu’extérieur. Les voies d’exploration sont des vertus et chaque cycle d’existence est vécu dans la Vésica Piscis ; c’est-à-dire les aspects positifs et bienveillants et les aspects opposés aux circonstances positives. L’œil du Divin se cherche dans toutes les directions afin d’apprendre sur Lui-même. Nous, en tant qu’individu, nous ne sommes qu’un « angle » - un instrument -de cette exploration qui est toujours en mouvement. Accepter que le mouvement est l’existence et que la Conscience sert de point d’ancrage, donne accès à un niveau supérieur ou « intérieur » : le Soi DIVIN supérieur, qui est inhumain car non –intégré à l’émotion ou à l’eau qui imprègne notre monde et notre corps. L’Etre de 5éme dimension s’aligne sur la Lumière, afin d’être nourrit et d’activer sa vitalité pour poursuivre son Chemin évolutif. La Lumière devient son point d’intérêt majeur, où qu’elle soit et quelque soit le niveau fréquentiel où elle se trouve. Il n’y a plus de jugement sur le Mal, le Bien, la morale ou l’immoral. Il y a le chemin vers la Lumière, selon chacun, selon l’Esprit d’équilibre du Tout.

Les Autres dimensions : 6éme, 7éme, 8éme, 9éme, sont simplement des « bibliothèques », pour l’instant elles nous ouvrent sur les aspects vivants des nombres, des éléments chimiques, des géométries et des structures, des alphabets et des langues, permettant de comprendre que l’Esprit Créateur Est la Vie et que toutes choses qui En émane vibre et évolue comme notre espèce. LiLa

Publié dans Expériences vécues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article