La Rencontre n’est pas une Récompense, c’est une Découverte de l’Etre

Publié le par LilaLuz

La Rencontre n’est pas une Récompense, c’est une Découverte de l’Etre

Dans les différents textes émis par les guides humains : Bertrand Duhaime, LoLo (Laurent Dureau) on retrouve le point d’actualité qui nous touche TOUS celui de l’embranchement, appelé également la « croisée des chemins » : un moment dans lequel tout ce qui a pu être fait, compris, analysé et entrepris au niveau humain, matériel, physique et psychologique débouche sur le manque, l’impression de vide, de perte et de désillusion où il n’y a rien à gagner pour notre moi, notre personne humaine. L’impression globale est de se faire entubé sans grâce ni compensation…On se sent abusé par des histoires alors que l’on reconnait pourtant notre responsabilité active dans les « déboires » qui nous touchent. Nous avons choisi délibérément de croire à quelque chose en dehors de toute raison logique matérielle, nous ne pouvons pas oublier tous les moments de véritable Grâce qui nous ont été offerts sur ce chemin étrange où nous avons cru progresser et qui après fermeture du cercle de cette spirale de la compréhension intellectuelle de nos drames et de leurs conséquences, nous donne encore la sensation d’être perdu, vulnérable, démuni et pauvre, bien plus pauvre qu’auparavant car désormais dépourvu de cet enthousiasme enfantin face aux véritables et cruels aspects de l’ascension vibratoire. Les choix que nous avions faits par "naïveté" semblent exiger de nous quelque chose qui est hors d’atteinte et nous laisse dans un immense désespoir, une sensation amère de solitude, d’isolement face à cette Promesse qui paraissait si facile à atteindre, si simple avec un peu de « volonté ». Mais il ne s’agit plus désormais de Vouloir mais d’Etre.

L’abîme entre ces deux concepts crée le manque vécu comme un échec : -j’ai manqué mon objectif, je suis passé à côté, « On » ne m’a pas vu, qu’ai-je manqué ? Que n’ai-je fait correctement ? On ne se sent pas la force de recommencer à faire un chemin inutile et creux dont nous connaissons presque tous les trous et les bosses…le passé, les vies d’outre-tombe, la magie du pouvoir invisible, presque tout ce qui nous faisait rêver, speeder ou flipper à disparu pour être remplacer par une cruelle réalité, nue, pas hyper belle : l’énergie est tout ce qui EST. Or, justement, l’énergie mentale est à plat. L’énergie psychique et étherique qui en découle l’est aussi. Reste l’énergie émotionnelle, celle du cœur, de l’enthousiasme et elle est stimulée par l’Amour, le vrai, l’authentique, pas celui qui est destiné aux relations humaines mortelles qui n’en sont qu’une expression affectueuse…Le Manque est vaste, infini, furieux, presque inhumain à supporter pour une personne qui cherche avec ses moyens habituels à « remplir le vide » et à « occuper son esprit positivement».

Cette période particulière est donc une bénédiction, car elle oblige la personne à comprendre et expérimenter ses limites énergétiques mentales, psychiques et aussi les limites de sa FOI en elle-même et dans la Vie. On peut donc voir cet Instant de doute profond comme l’aboutissement normal de la combustion de l’énergie mentale et des « émanations » énergétiques que notre cerveau et nos actions destinées à un but matériel, à un pouvoir d’expression de notre personnalité humaine ont eu sur notre vie, créant une sorte de prison invisible et tout à fait réelle d’un point de vue spirituel et éthérique. Cette prison s’est évaporée et elle nous laisse seul dans un sentiment d’inconfort, de perte, de flottement insupportable, sans moyen de revenir dans un monde dont on a vu les dessous et dont les fonctionnements ne nous font plus rêver même si nous les comprenons ; nous savons qu’il faut y engager beaucoup d’énergie pour n’en récolter qu’une infime parcelle épisodiquement, à moins de faire un acte brillant et d'alimenter la "machine" encore et toujours. Redevenir une personne sans conscience, sans recherche n'est plus envisageable car nous avons aussi le respect de ce long périple, de cette traversée des Ombres qui nous a obtenu quelques succès et coûter si cher. Mais notre esprit humain pense : "vers quoi, vers qui puis-je me tourner ? Quel sera, quel devra être mon prochain pas pour m’évader de cette sensation d’être englué dans le RIEN ? Dans le « sans-nom », dans un "entre-deux mondes" où Je ne trouve pas de marques, de repères solides, de direction."?

Bénédiction et Lumière, Bénédictions et Lumières, Bénédictions et Lumières à Vous tous qui êtes sur ce chemin du Vide, du désempli, de la désillusion salutaire ; devant vous se trouve la passerelle de la Foi, de l’énergie, de l’Amour authentique.

Devant vous et derrière vous, là où vous êtes, plus rien ne fait obstacle.

« Je t’aime, je t’attendais ». C’est ce que dira votre conscience d'Etre, lorsque vous vous ouvrirez à Son énergie, à Sa Lumière, à sa Verticalité. Namasté.

LiLa. Swamini LiLa

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article