Les 9 Corps de la multidimension selon les Egyptiens par Joéliah

Publié le par LilaLuz

La multidimensionnalité de l'être humain n'est pas née aujourd'hui mais notre époque lui ajoute de la profondeur et de l'amplitude.

Le texte de Joéliah reprend les anciennes dénominations et explique les bases de la multidimensionnalité, telles qu'elles se présentent depuis l'origine.

A ces corps préexistants, nous ajoutons des "annexes", des talents acquis par notre travail d'âme ou par notre évolution globale et collective.

Les corps lorsqu'ils sont emboîtés et sont activés les uns dans les autres, permettent d'accéder à des "dimensions" de notre univers correspondant aux vibrations unifiées de notre être global. Ainsi, il est désormais possible de voyager avec ces corps ou de recevoir des enseignements, ou d'être soi-même un maître d'enseignement à partir de l'un de ces corps dans des espaces dimensionnels correspondants à nos talents. Nous donnons des "visio-confèrences" grâce à nos corps subtils.

Lorsque tous les corps travaillent ensemble on parle d'un "être réalisé", d'un Avatar.

La fonction d'un avatar est de rendre possible la canalisation de hautes fréquences vibratoires issues de la Source Divine originelle, auquel l'avatar est lié par son propre centre d'Etreté (khu). En vivant et en rayonnant son "khu" par ses corps physiques, l'avatar crée une base "nouvelle", c'est-à-dire une vibration plus haute permettant d'accéder à un niveau de compréhension et d'appréciation de la Vie, supérieur et offrant une plate-forme psychologique et spirituelle différente.

L'évolution culturelle est issue de l'intégration -dans les modes de vie des peuples- de ces vibrations qui influencent leur compréhension des Lois Universelles. Ce que chaque peuple nomme "morale" est une tentative d'appliquer les Lois divines en les intégrant a la réalité vécue par le corps.

Plus le corps vibre dans de hautes fréquences plus la morale de la personne s'applique avec amplitude et en incluant la compréhension des cycles et des fréquences dus à chaque corps, à chaque niveau fréquentiel. On ne peut pas attendre la même compréhension d'un fait, selon que l'on utilise une fréquence élevée ou vraiment inférieure, un corps physique, ou l'intelligence des corps spirituel. Un même fait ne prend pas la même importance et ne peut donc exiger la même réaction. LiLa

Publié dans énergie vitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article