L’énergie du Corps de Lumière

Publié le par LilaLuz

L’énergie du Corps de Lumière

A la naissance notre âme donne sa vibration à notre corps physique et l’on dit des nourrissons qu’ils sont des « petits anges ». Puis, vers 7 ans, le corps physique est redevenu le directeur des fréquences globales de la personne, et il faut s’éduquer à comprendre l’énergie divine ou bien s’en passer.

Après la Rédemption, l’âme ascensionnée à une haute fréquence vibratoire reprend la direction du corps physique et celui-ci augmente sa vitalité. Il y a une harmonisation des rythmes biologiques : tous les organes et les glandes prennent le chakra du Cœur comme fréquence vibratoire. Normalement, c’est le rythme cardiaque qui est le directeur de notre circulation sanguine. Après le rééquilibrage par l’âme, c’est le chakra du cœur qui donne son rythme à l’ensemble des fluides et synchronise ensemble tous les fonctionnements du corps sur le lien : thymus-glande pinéale. Ce lien permet de « comprendre avec le cœur » et de penser sur une base de respect et de non-prédation.

Les mots : Donner et Recevoir intègrent la notion d’énergie et plus tard celle de l’Intention.

Au fur et à mesure que le rythme fréquentiel est harmonisé jusques dans les plus petites cellules et les membranes du corps physique sur le rythme du Cœur Vibratoire (le thor) l’énergie de la couronne s’ouvre vers les chakras supérieurs. La liaison thymus- glande pinéale se renforce et se connecte au système nerveux par le cervelet, lui-même en lien avec la colonne vertébrale : l’ensemble des méridiens reçoivent l’énergie lors des méditations et des activations par des mantras, des prières ou d’autres rituels pour le corps.

Lorsque l’ensemble des méridiens et des centres d’énergie se sont remplis d’énergie, le corps physique se met à vibrer, il y a un décalage entre l’énergie du corps et la vibration lente de la Terre, ce décalage permet de se sentir « flotter » à la surface de la terre. C’est une impression énergétique. Visuellement il n’est pas certain qu’un témoin oculaire puisse voir le corps se détacher du sol parce qu’il s’agit d’un état modifié de conscience pour celui qui vibre, d’un « état d’être » et que cela entraînera une modification psychologique chez le témoin qui sera amené à dormir ou à s’éloigner.

Cette haute vibration a pour conséquence d’attirer vers soi l’Ange de la Présence, c’est-à-dire la part divine qui nous a crée et qui peut alors descendre vers le corps parce qu’elle est compatible avec les hautes vibrations émises. A un moment qu’Elle choisit et qui nous échappe, l’être de Lumière s’incorpore un court instant dans le corps physique et y dépose ses nouvelles consignes divines. Ce moment correspond à un reformatage de notre système nerveux et un effacement de nos repères spatiaux-temporels. Notre identité humaine ou d’âme est effacée au profit d’une identité d’une autre qualité et d’un plus grand niveau de vertu, cela représente un retour de notre mémoire véritable et de notre vie antérieure à notre existence terrestre et nous appelons cela "le retour à la Maison" car c'est le sentiment d'Unité avec l'Univers et la région spirituelle de laquelle on est originaire. Cet instant est un "parloir" avec notre groupe-mère, c'est un Instant de Grâce où notre identité spirituelle redevient pleine et entière.

Cela n’est pas dangereux pour l’espèce humaine mais cela implique un changement psychologique important, un délestage des affects et un comportement moins mammifère, moins « chaleureux ». Cette imprégnation de lumière a pour effet de créer un champ de force autour de soi d’une qualité différente, qui est interprétée par les êtres humains qui ne sont pas passés par le même processus comme une identité extérieure à la Terre. On est redevenu un fils ou une Fille de l'Un, c'est-à-dire en unité vibratoire et spirituelle avec la Vie Cosmique et sa grandeur.

Ces changements fréquentiels entraînent donc un rejet de la part des humains et aussi un sentiment de danger instinctif qui les rend dangereux et capables d’agressivité incontrôlée, à cause de la peur et du sentiment d'être écrasés ou humiliés par les hautes fréquences vibratoires que nous émettons. Les actes violents et gratuits doivent être remis dans leur contexte et il faut apprendre à les dépasser. Nos instincts premiers nous poussent à aimer et à pardonner. Ce n’est pas aussi facile avec le temps car le nombre d’abus et leur cruauté dépasse parfois la capacité que nous avons de transmuter. C’est pourquoi il faut rester en lien avec les groupes d’appui non-incarnés, ils ont une perception suffisamment vaste pour remettre les actions violentes dans le contexte humain habituel, et cela permet de reprendre des forces morales et lumineuses. L’Unité thymus-pinéale doit être régulièrement nettoyé et entretenu pour ne pas perdre la volonté et le sentiment d’Unité avec l’Esprit de la Vie, le "sens de la Réalité".

Lorsque cela advient, à cause de déceptions ou de brutalités, on doit considérer que tous les acquis sont perdus et qu’il faut tout recommencer à zéro. L’ascension est un jeu dangereux et passionnant, n’est-il pas ? Lila

Publié dans Expériences vécues