La reconnaissance de l'Etre

Publié le par LilaLuz

La reconnaissance de l'Etre

J'écris moins en ce moment afin de profiter pleinement des énergies actuelles, elles permettent un véritable alignement dans la vibration de l'Harmonie, un accueil bénéfique des différents états de conscience. Il est vrai que chacun doit passer à l'étape supérieure et pour moi, il faut compléter l'éveil de l'Etre.

Le monde nous offre des moments contrastés, d'intenses émotions poussent chacun d'entre nous a affirmer ses valeurs personnelles, à révéler sa vision de l'humanité et de l'humanisme, mais d'un point de vue spirituel, les énergies nous offrent un moment de Grâce, un instant d'accueil de l'harmonie et en une sorte de réinitialisation des vertus cosmiques, une élévation de notre énergie globale qui se fait des plus hauts chakras vers les chakras inférieurs, nous suggérant de vivre nos philosophies "concrètement" là où nous sommes, tels que nous sommes.

Nous avions l'impression d'être bloqués ou contraints à cicatriser des blessures psychologiques qu'il nous semblaient avoir dépassées mentalement depuis longtemps, mais si l'on regarde bien, les situations anciennes telles que les déplacements massifs de populations, les guerres et les horreurs reviennent sous une nouvelle forme, donnant à chacun l'occasion de mettre en oeuvre des attitudes différentes : les "cieux" et l'énergie du collectif humain ne se contentent pas de nos bonnes intentions, ils nous mettent au pied du mur et vérifient si nous sommes en accord véritable avec nos idées tout en nous accordant leur attention et leur soutien. On peut interpréter les mouvements migratoires actuels et l'attitude généreuse de nos pays comme une occasion d'une nouvelle attitude, plus ouverte et réparatrice des temps passés...ou bien une occasion pour préparer une nouvelle vague de guerre afin de "libérer" des pays aux sous-sols riches de minerais et autres matières premières.

D'une manière générale nos sociétés modernes ont progressé et les problèmes impliquant des êtres humains ne sont plus traités de la même manière ; qu'il s'agisse de pédophilie, de maltraitance, de racisme, d'attitude face à la diversité des sexualités ou de crises identitaires politiques et religieuses, nos sociétés désirent faire évoluer le cadre moral et l'adapter à la réalité d'un monde où l'individu se distingue des habitudes ancestrales afin de mieux vivre sa vie personnelle de manière pacifique, même les différences sociales ne sont plus acceptés comme une fatalité. La plupart des gens sont instruits et beaucoup désirent vivre selon un modèle qui intègre plus de confort et de respect de la vie humaine, animale ou végétale : nous assistons à une mutation de l'Homme- prédateur à l'Homme- gardien et protecteur du Vivant à l'échelle de la planète. Mais les choses sont encore imparfaites car le subconscient qui nous guidé depuis des milliers d'années ne peut pas sortir du jour au lendemain de ses vieilles habitudes sans préalablement passer par les étapes de fermeture des cycles : point par point une situation, une image vient stimuler nos émotions pour que nous manifestions une nouvelle manière d'agir. Les anciens comportements se trouvent révélés par les âmes qui sont rigides ou un peu plus lentes à accepter les changements mais à l'échelle d'une planète nous évoluons rapidement de manière plus humaniste.

Le Vivant aujourd'hui n'est plus aussi sauvage et naturel que celui crée par Mère Nature, peut-être n'est-ce pas si important dans la mesure où la Vie continue d'évoluer malgré cela à travers nous, en utilisant les moyens que nous lui donnons. Nous nous sommes libérés de certaines fatalités telles que la famine, certaines maladies ont totalement disparues et beaucoup d'autres sont devenues guérissables. Nous avons essayer de dépasser les cycles saisonniers de production et de stabiliser la disparition des espèces, il est parfois difficile de tout réussir alors que les moyens ne sont pas entièrement destinés à la protection du Vivant, beaucoup de personnes continuent à penser que leur vie vaut plus que celle des autres et le problème majeur reste de faire évoluer l'esprit humain en dehors du système de castes sociales pour vraiment se réinstaller dans l'Harmonie universelle et amorcer une évolution d'une autre nature.

L'évolution subtile et métapsychique est déjà assurée pour ceux qui se sont engagés depuis quelques années et elle sera de plus en plus facile avec les techniques qui se développent en parallèle de notre évolution individuelle, au point qu'elle deviendra visible et tangible au fil des lâchers prises et des reconnections avec nos énergies élevées. Certains concepts, certaines attitudes humaines vont disparaître car l'énergie qui balaie notre environnement transforme profondément notre psyché et même nos cellules. Notre corps ressent ces transformations d'abord comme un déséquilibre puis ensuite comme un alignement vers un autre type d'équilibre, intégrant une autre façon de vivre, de nouveaux goûts, de nouvelles aptitudes. Les énergies qui nous attachent à ce monde construisent les situations que nous vivons, celles-ci ne sont que le reflet des histoires qui se sont amassées dans nos êtres, dans nos cellules, dans nos os et que nous transportons consciemment ou inconsciemment sans véritablement nous en échapper jusqu'au moment où nous "lâchons du lest" pour nous transformer. Si l'Histoire se répète aujourd'hui ce n'est pas nécessairement pour que nous retournions en arrière mais pour qu'une prise de conscience naisse dans cette génération d'humains afin de stimuler l'éveil global et un changement de vibrations au niveau cellulaire permettant d'intégrer de nouveaux concepts et plus de subtilité, plus de sensibilité à notre quotidien, reflétant notre capacité globale à rejoindre l'Intelligence à l'origine de toute vie.

Ce retour à ce qui est juste, équilibré et bénéfique demande d'intégrer l'éphémère à l'éternel, d'unir les opposés en un vaste apprentissage des vertus : toute chose s'équilibre par son contraire et les erreurs du passé donnent de la valeur à notre apprentissage de nous-mêmes, illustrant une vision plus sage, plus large où toute chose à sa raison d'être : la mort initie la vie et la naissance suggère des cycles et des passages d'un état à un autre, ces changements ont lieux avec ou sans notre consentement, avec ou sans notre prise de conscience, c'est donc à nous de choisir notre niveau de participation à la Conscience et à l'Amour.

Puisque toute chose est à la fois éphémère et contenue dans l'éternité, la vie est capable de se manifester lorsque les circonstances sont propices. Nous ne sommes jamais totalement prisonniers si nous intégrons qu'en nous se trouve la liberté et qu'à tout instant nous sommes libres : nous nous intégrons progressivement à l'Unité de Conscience en acceptant l'Amour comme un fait réel. L'acceptation de notre énergie se ressent comme une abdication, un renoncement à la lutte pour la survie, un "abandon" bénéfique et régénérateur qui développe chez l'humain l'état d'amour christique.

L'éveil de l'énergie du coeur s'active lorsque notre attention se focalise sur le centre de la poitrine, la pensée s'aligne sur cette énergie qui prend de l'ampleur et connecte avec des zones du cerveau prenant les commandes de notre être, de notre énergie, nous laissant la sensation d'être dans une couverture d'amour, d'être nourrie dans chacune des fibres de notre âme et de notre corps. On developpe les "doubles commandes" entre notre cerveau humain normal et un autre état d'esprit, plus détaché et plus serein qui sert à conserver une plus haute stabilité émotionnelle, un grand optimisme même lorsque les situations sont critiques. Désormais il y aura toujours deux manières d'interpréter les choses : la façon humaine, craintive et prudente et la façon spirituelle, où la limite n'est pas vraiment importante, ce qui compte est l'ampleur et la qualité des sentiments qui donnent de l'amplitude à l'énergie et lui donne une forme qui définit sa structure et son fonctionnement. Faire confiance à l'énergie du Coeur est au départ un exercice difficile puisqu'il s'agit d'être vulnérable et d'accepter d'être protégé par notre Soi supérieur....c'est un acte de foi en "quelque chose d'invisible " . Cette conscience différente nous accompagne depuis le début de notre vie et connaît tout ce que nous sommes, tout ce que nous sommes. Nous la ressentons comme autonome et décalée de notre vision humaine, pourtant elle nous transmet le sentiment de certitude : elle est absolument sûr de nous aimer et de nous accepter tels que nous sommes. Cela construit la force de soulever des montagnes, d'affronter des défis et de poursuivre l'évolution vers la Libération définitive de notre âme.

Les énergies du moment présent nous aident à nous centrer et retrouver le courant ascendant menant vers les plus hautes cimes, vers le Soi supérieur, vers l'âme céleste. Le défi devient de nous ancrer plus pleinement dans notre corps, d'unir sensations subtiles et sensations corporelles afin de donner les fruits de l'Arbre énergétique dont nous sommes issus vers le Ciel et vers la Terre : il nous faudra apprendre à partager notre énergie sans nous perdre ni nous épuiser. Ne pas oublier qui nous sommes en totalité, accepter les responsabilités qui nous incombent avec respect et conserver un esprit léger, gracieux et humble : n'est-ce pas le devoir d' un Humain conscient de sa divinité?

Quelle est la nature de l'énergie qui vous anime? Quelle texture, quelle couleur, de quelle origine vient-elle? Ces questions peuvent maintenant facilement trouver leurs réponses, vous êtes devenus des maîtres, il ne reste qu' à l'accepter. Je vous salue. Lila

Publié dans Messager de lumière