Accompagner le mouvement d'Intégration de l'énergie

Publié le par LilaLuz

Accompagner le mouvement d'Intégration de l'énergie

Nous sommes entrés dans les événements qui forment « l’Avènement du Nouveau Monde » dans sa forme globale. Chacun peut constater qu’il existe de grandes disparités entre les situations d’éveil. Ces disparités sont liées au niveau de conscience autant qu’aux attachements ancestraux des collectifs (pays, régions) ou des personnes.

L’éveil prend des formes différentes selon le stade auquel on se trouve, selon le degré d’acceptation qu’on y met, selon le centre vital qui est concerné. Il n’y a aucun jugement à porter sur le rythme que chacun expérimente : se libérer plus vite des comportements habituels ne signifie pas que l’on sera « sauvé » plus que les autres, puisque nous sommes dans la phase d’intégration des concepts spirituels vers l’Humain, afin que nos diversités s’harmonisent ou trouvent un sens si elles persistent.

Les continents ont une valeur vibratoire différente les uns par rapport aux autres. On ne vibre pas de la même manière partout dans le monde et certains continents ou certaines régions sont déjà paradisiaques par leur énergie et l’impact positif qu’elles produisent sur le reste du monde. Il y a une uniformité de vibration entre les grandes métropoles, car elles possèdent des qualités semblables et constituent des réservoirs d’intensité vibratoire par l’accumulation des populations jeunes et actives : les nouvelles créations et les nouveaux-nés sont porteurs de fortes intensités. Les zones rurales ont des vibrations plus claires, plus translucides et retracent fidèlement les énergies de la Terre, de son histoire, de ses sentiments, avec les bons et les mauvais aspects que cela suscite car les souvenirs qui n’ont pas été pardonnés, les lieux qui n’ont pas été transformés conservent des traces énergétiques de souffrance, de conflits.

Les zones industrielles ne sont pas moins bien que les autres car, bien qu’elles subissent des pollutions physiques indéniables, l’énergie solaire ou terrestre qui les touche n’est pas polluée, en revanche, il est plus difficile pour une personne de s’accrocher à la spiritualité dans un monde tourné vers la matière et ses transformations : ces zones exige une Foi plus grande et plus volontaire, pour ne pas céder à la facilité et au fatalisme.

Faut-il être stable ou lâcher prise ?

Ce n’est ni une question de détachement, ni une question de conservation : l’objectif des changements est de devenir plus authentique, plus proche de ce qui est fondamental, essentiel, important pour notre être profond. Ce qui vous rend enthousiaste, optimiste, heureux, doit être conservé. Ce qui est lourd à porter ou qui est un obstacle doit être retiré ou transformé. Une transformation radicale n'est pas exigée, mais elle peut aider à se sentir différent, à exister selon de nouveaux critères qui eux, permettent de toucher l'Essentiel en soi.

Changer de pays, changer de sexe, changer d'emploi ou de mode de vie sont des moyens d'expression de quelque chose de plus profond : d'un besoin de se rapprocher d'une Vertu, de l'exprimer avec plus de simplicité, d'être plus direct pour vivre nos qualités les plus belles au quotidien. En ce qui concerne les sentiments et les besoins spirituels, il n'y a pas de régles sauf d'être heureux de se réaliser en toute liberté intérieure, de se donner le droit d'Etre qui l'on souhaite, tel qu'on le souhaite.

Qu'est-ce qui vous permet d'être heureux (ou heureuse)? Vers quoi vous sentez-vous capable de donner vos forces? Sachant que ce qui est donné, ne sera plus disponible vers autre chose...Le don est inconditionnel puisqu'il est définitif. A quoi pouvez-vous consacrer votre énergie, sans le regretter et en y mettant de l'enthousiasme?

Nos choix d'aujourd'hui vont définir bien plus que nos formes-pensées et nos routines, nos choix d'aujourd'hui montrent ce que nous désirons exprimer de notre Etre profond, dans la mesure de nos possibilités et du déroulement global de notre élévation. Cette élévation passe aussi (cela fait partie du processus) par des moments de déstabilisation et de vulnérabilité intenses. L'impression de perdre pieds, de marcher dans le vide, de vivre des instants d'incompréhension ou de perte de repéres fait partie du processus et est vécu par chacun, à son heure et pour ses raisons personnelles. Curieusement, ce sont les détails du quotidien, la perte des personnes, des lieux ou des formes habituelles de consolation nous amènent à vivre ces destabilisations intenses qui servent ensuite à nous restructurer vers nos priorités en tant qu'être humain ayant un processus Divin à accomplir. Il faut, et c'est très curieux, être humble devant Dieu, et en même temps se prendre suffisamment au sérieux pour s'accomplir et être responsable de son Etre et pas uniquement de son corps et de sa conscience humaine. Une part de Soi doit donner à l'äme de la crédibilité, de l'énergie et du Respect. Sans ce lâcher prise de nos raisons humaines, il n'y a pas la force de pouersuivre nos transformations par Amour de Qui l'on Est intérieurement. Cet amour est le point qui nous nourrit nous-même, et qui amorce le processus d'Ouverture à l'Amour Inconditionnel pour la Vie. Je Vous aime. Lila

Publié dans Messager de lumière

Commenter cet article