Le sens de L'amitié

Publié le par Lilaluz

Le sens de L'amitié

Dans un monde où ni la famille, ni le milieu professionnel ne sont capables de fournir un soutien durable, nous perdons peu à peu le sens de l'amitié, le sens de la fraternité et de la solidarité. Les actuels remaniements à propos du rôle social des Etats, laissent entrevoir un monde de plus en plus barbare, sans morale ni accompagnement dans les moments difficiles, où "l'autre" est perçu comme une menace, un inconnu.

Loin d'utiliser la technologie pour réunir, pour associer et rendre la confiance, nous l'utilisons pour séparer et retirer à l'être humain la conscience de son Humanité, de sa "chaleur" particulière : on le copie, on le robotise, on le ridiculise sans lui donner le choix. Ce monde asseptisé, blanc, clinquant et faux, ne nous fait pas rêver, ne nous donne plus de joie, ne nous inspire rien de nouveau et de gratifiant. Ce monde vide sent la mort et la dégénérescence de l'âme.

Ce qui rend les gens heureux ce sont des choses simples : comme des images de chatons, des émissions télévisées un peu ringardes mais où l'échange avec l'autre reste palpable malgré l'écran interposé, les fêtes. Les peuples aiment l'échange, la proximité, mais tandis que les gens recherchent des contacts, ceux-ci deviennent compliqués et doivent se plier à des filtres de "contrôle" : nous n'avons jamais été aussi nombreux et nous sommes devenus paranoïaques et fiers de l'être!....à croire que les vieux réflexes de défense du territoire dont nos gènes sont chargés, n'ont ni disparus, ni été éduqués par la "civilisation de la mondialisation".

Il est temps de réapprendre le "vivre ensemble", accepter des régles de civisme et y inclure des régles d'utilisation des nouvelles technologies, réinclure l'Humain et ses imperfections à nos critères de beauté, à nos modes d'échange : réapprendre l'amitié, le contact, la spontanéité. La civilisation se construit par des choix d'auto-discipline et de respect dont l'objectif est l'Harmonie pour chacun et pour tous. Dés lors que le concept d'Harmonie sociale disparaît, elle est remplacée par le chaos dont le libéralisme est une facette : on se retrouve à vivre dans un monde où aucune des valeurs qui ont fait la grandeur de l'Homme ne peuvent survivre. Nous nous rappelons avec fierté des réalisations des civilisations passées : elles avaient peu de technologies et beaucoup de discipline, elles étaient capables d'actes gratuits, de "bonne volonté", de gestes éternels.

Nous n'avons pas survécu à l'ére glaciaire ou aux autres cataclysmes en nous mangeant les uns les autres, mais en nous aidant les uns les autres. La solitude qui envahit les coeurs, les âmes, les maisons, les rues ne présage pas d'un avancement de la civilisation mais d'un profond recul des valeurs qui sont la source de notre force en tant qu'être humain. Certes, le monde se globalise, les frontières s'ouvrent, l'argent circule librement, faut-il pour autant que nos relations dégénérent? Que nous nous isolions les uns des autres ? Il y a eu une génération qui ne désirait aucune régle, et elle a détruit tous les tabous en pensant que les individus seraient libres : la Liberté qui en découle ne sera-t-elle qu'une Grande Solitude? Un no-man's land où " l'Autre" - celui qui n'est pas "moi"- est un indésirable, un incapable, un "con"? Etre soi-même, sous-entend-t-il que nous devions en tout point nous désolidariser de nos affects? De notre droit à l'Amitié?

Un monde vide de sens, vide d'échanges positifs et nourrissiers est tellement plus facile à effrayer, à dominer, à pervertir...sommes-nous sûrs d'aimer cette neutralité affective, intellectuelle et créative? Sommes-nous sûrs d'aimer que l'Humain disparaisse?

Pour ceux qui ont encore un vrai sens de l'Autre, il existe heureusement des lieux et des personnes dont le coeur et l'âme acceptent le partage, la mise en commun des idées et des savoirs-faires. Ceux-là forment la nouvelle garde des valeurs humanistes, ceux-là n'ont pas perdus leurs âmes, ils l'ont fait grandir pour la faire rayonner.

30 éme Forum Terre du Ciel : pour partager savoirs et éthiques de tous les horizons.

Lila

Publié dans energie vitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bernard 15/10/2014 18:53

bonsoir, je partage c'est avis encore qu'il me faille être vigilant sur mon propre comportement. mais le problème c'est que tout le monde semble du même avis et même ceux qui 'pourrisent' la vie en ne rechechant que profit et domination, quand on les interroge et ce qu'ils ont d'autant plus de pouvoir sur les autres via leur poste ou situation, ils pense que leurs actions apportent un plus humain. Tant que leur conscience n'en est pas changée ils tournent dans leur monde et pour les autres. Nous n'avons pas besoin d'une révolution mais d'une évolution. On ne peux pas chez soi se comporter en père et mère fe famille protecteur et envoyer et préparer nos enfants pour la bagarre ( économique ou tout autre ) l'eextérieur car même nos enfants peuvent alors être dans des entrepirses concurrentes et si l'une met l'autre à la faillite!! bonjour le dîner familial du dimanche. Un frère à plombé l'autre!!!! et pourtant ils ont été élevés dans la fratenité!!! on ne peux plus continuer sur cette dualité. Vive la cooprération à la place de la concurrence, c'est un tout autre chalenge mais il place l'humain au centre. On devrait finir par comprendre ue toute action qui n'est pas profitable à tous ou qui mrque une régression , n'est pas juste. chacun dans nos petites actions nous pouvons changer les choses. Autant ll est facile d'endiguer un fleuve ( une manifestation, un gr^ève,une opinion etc) il est impossible d'arrêter les tous les ruisseaux, alors soyons de vrais jolis petits ruisseaux. Merci