Un certain regard sur le monde...

Publié le par Lilaluz

Un certain regard sur le monde...

Le monde actuellement offre un spectacle assez navrant : tous les peuples sont déçus de leurs représentants, les désillusions sont si nombreuses qu'il serait difficile de passer sans les voir. Pourtant, malgré tout ce chaos emballé de glamour et de paillettes, nous nous préparons résolument à de grandes vérités et à beaucoup plus de transparence.

En apparence, nous nous dirigeons vers plus de conflits armés, or, les conflits ne rapportent plus d'argent puisqu'il n'y a pas de territoires, de mines ou de ressources à conquérir. Les conflits religieux d'aujourd'hui servent à réorganiser la carte de la géopolitique sur de nouveaux fronts : Nord/Sud plutôt que Ouest/Est comme la Guerre Froide l'avait fait.

Ce nouveau positionnement des barrières politiques et économiques servent à empêcher les émigrations africaines vers les pays de l'hémisphère nord et à préserver nos ressources et nos modes de vie. Nous exportons nos industries polluantes pour éviter les surpolutions sur nos territoires, nous envisageons nos pays en préservant des zones naturelles afin de régénérer nos sols.

La guerre vers le Moyen-Orient est un moyen de délimiter les zones d'influences chrétiennes des autres modéles philosophiques ou religieux puisque les façons de consommer et de vivre sont différentes. Nos pays se dirigent vers d'autres énergies et un avenir plus propre.

L'Europe va se structurer prochainement d'une manière plus politique et adminsistrative, prenant plus d'autorité qu'aujourd'hui sur les états-nations puisque les principaux états vont être secoués par des scandales financiers bien au-delà de ce qui s'est déjà révélé, touchant les bases de la légitimité de la classe politique en profondeur et pour plusieurs générations. Des services administratifs nationaux vont disparaître au profit d'un tissu associatif qui servira de plus en plus d'intermédiaire local à des problèmatiques sociales. Certains services sociaux seront repensés pour s'adapter aux individus plutôt qu'aux familles et les natifs d'un état - quelques soient leurs origines antérieures -recevront les mêmes droits legislatifs sur le territoire où ils vivent. Autrement dit il n'y aura pas "d'émigrés de deuxième ou troisiéme génération", mais des citoyens, un point c'est tout.

Les barrières douanières de l'Europe seront claires, presque radicales. Certains pays-continents comme la Chine n'auront plus l'abondance de marchés et la croissance qu'ils affichent aujourd'hui. Nos pays seront également restructurés à plusieurs niveaux, le redécoupage administratif n'aura pas lieu uniquement en France, d'autres pays européens vont envisager le féderalisme des grandes régions qui constituent leur nation. L'indépendance de certaines cultures régionales est inéluctable faute d'investissements nationaux possibles : l'ensemble des systémes financiers est sur le point de craquer et de grands pays vont être en banqueroute très prochainement, créant n enchaînement de catastrophes révélatrices et salutaires. L'apauvrissement ou la stagnation de la croissance mondiale est une conséquence naturelle des ajustements technologiques qui sont en train de se produire, trop de modernité oblige à faire des dépenses pour intégrer au quotidien les technologies qui vont servir ensuite à faciliter la localisation et l'identification des citoyens. La liberté n'en sera pas diminuée, mais les lois sembleront plus lourdes sur les épaules de chacun puisqu'on ne pourra plus les contourner. Les agressions seront grandement diminuées.

Pour fluidifier le poids psychologique de l'administration -très hiérarchisée en strates d'influences marquées- les élections seront principalement réservées aux partisans d'un groupe politique. Par exemple, les élections européennes seront de plus en plus pratiquées par les élus (système des grands électeurs). Ces glissements du pouvoir vers une démocratie à deux vitesses semblent la conséquence d'une plus grande compléxité des problèmatiques économiques et des spécificités locales : plus de variété dans les droits ou les problèmatiques oblige à faire appel à des experts spécialistes des différents domaines en interconnexion, ce qui à long terme formate les procèdures et crée de nouvelles classes d'accédants au pouvoir, fermant l'accés des pouvoirs à ceux qui ne font pas partis d'un groupe associatif ou politique ou d'une communauté professionnelle. Cet ordonnancement permet de réferencer les personnalités, de suivre leur parcours en toute transparence et évince les outsiders.

Une liberté conditionnée au degré d'implication que nous nous reservons envers la société et ses fonctionnements. S'habituer à être "profiler", à se faire connaître, à être pister...bref, à vivre comme les VIP ...n'était-ce pas le rêve caressé par de très nombreuses personnes?

Plus d'incognito, sauf pour les véritables VIP, qui eux s'amuseront à sortir du pistage- flow, pour s'octroyer des moments d'intense Liberté...Une paix véritable, plus jamais de problèmes de quartiers, ni de disputes publiques.... et des procès, beaucoup de procès pour compenser les frustrations. J'espère que c'est précisément ce que vous aviez choisi! Lila

Publié dans Expériences vécues

Commenter cet article