La Cinquième dimension et la Grande Fraternité Blanche.

Publié le par Lilaluz

La Cinquième dimension et la Grande Fraternité Blanche.

Ce texte fait directement référence au précédent texte publié aujourd’hui même sur Lilaluz, il permet de mieux référencer le texte de Joél Labruyère sur le New Age et permet de créer une unité avec les différentes canalisations ajoutées récemment sur le blog, dans une vision compréhensible de ce qui se passe véritablement, il s’agit de classifier les différents « instants » d’évolution dans un schéma global et inconditionnel.

Inconditionnel = sans conditions.

Beaucoup de bonnes ou de terribles choses ont été dites sur la Fraternité Blanche : les bonnes choses comme les mauvaises sont vraies.

Oui, la Fraternité Blanche travaille depuis l’aube de la Conscience à l’évolution du Vivant à travers la conscientisation de l’Amour, de la Sagesse, de la Volonté qui sont des concepts spirituels autant que des énergies subtiles différenciées, donnant accès à des mondes où l’Amour, ou bien la Sagesse, ou bien la Vérité sont le centre unique. On peut également créer des mondes où ces différentes énergies sont combinées entre elles : le nôtre est une de ces tentatives. Un essai de combinaison de variables spirituelles rendues à l’état de cristaux, « descendus » de leur état vibratoire céleste éthéré, « cristallisés » donc à l'état de matière et que nous pouvons expérimentés séparément ou entièrement par le développement de notre corps d’énergie et ses différents vortex d’énergie.

Ce monde-ci est de la lumière refroidie, et l’Ascension consiste à revenir à un état gazeux et luminescent de cette lumière concentrée, déchue de son état quantique et omniscient, fragmentée, singularisée.

La cinquième dimension vers laquelle nous sommes en train d’arrimer notre réalité collective mentale, permet de voir la vérité, l’amour et la sagesse dans leurs « prismes d’expression » ; c’est-à-dire à leur niveau réel de rayonnement. Vous pourrez évaluer le degré d’intégrité d’une personne à travers ses actes et ses propos, vous serez en mesure de comprendre des non-dits ou de traduire de belles paroles en portée réelle de ces paroles en actes. De plus en plus nous entendons derrière les mots les situations réelles : nous devenons lucides. Pas encore tout à fait extra-lucides mais notre discernement collectif accompagne la divulgation des connaissances des protocoles utilisés dans les différents domaines médical, juridique, militaire, politique, administratif ou économique. De plus en plus de gens savent reconnaître derrière les bravades et les grandes déclarations ce que « cela cache vraiment ».

Puisque nous devenons honnêtes avec la réalité, elle nous le rend bien et cette réalité se dévoile dans ces pires aspects, non pas pour que nous la jugions scandaleuse mais pour que nous puissions constater les ressorts véritables des processus de fascination et d’asservissement psychologique dont nous avons fait preuve pendant si longtemps. Nous nous sommes collectivement laissés abusés non pas par une Fraternité Blanche ou une Loge Noire, mais par notre innocence. Nous étions pleins de Confiance, nous n’étions pas nés à la lucidité.

-Cette Confiance nous l’avons donnée à nos parents…et ils nous ont mentis sur bien des sujets.

-Nous l’avons donnée à nos amis…qui se sont bien amusés à nos dépends.

-Nous l’avons donnée à un idéal, à un parti politique ou à un Dieu et un culte particulier et souvent ces derniers nous ont donnés le sentiment d’être lésés, abusés.

Quelle que soit la manière dont nous avons aimés, nous avions besoin de nous sentir inclus et non-isolé, alors nous étions tolérants et faut-il l’avouer un peu faibles dans certaines situations. Nous préférions « être sûrs » , avoir des preuves et surtout ne pas être seul avec une vérité trop lourde pour soi.

Il y a un adage qui dit « l’Amour rend aveugle et le mariage rend la vue ». Faire partie d’un groupe, d’une famille, d’une relation entraîne d’en connaître les aspects cachés, les arcanes. Ce faisant, il semble que nous décillons peu à peu notre conscience collective de ses illusions sur l’Idéal qui nous portait vers la fusion et l’intégration. Plus on s’investit et plus on découvre les aspects sombres des personnes, leurs défauts, leurs faiblesses. Personnellement, ces découvertes ne m’effraient pas, c’est ma passion ; non pas pour juger mais pour connaître et aimer un niveau au-dessus. Derrière les grandes faiblesses se dessinent le chemin des grandes forces, du vrai Don spirituel inné en chacun. Le mal révèle le Bien supérieur à certains moments.

Oui, les gens sont imparfaits au quotidien. Oui, les groupes forment des égrégores qui peuvent affaiblir l’individu qui doute de lui-même. Oui, les familles ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent. Et non, les idéaux ne se matérialisent pas par magie sans un certain sacrifice. De toute façon, le plaisir ou le confort ne peuvent remplir une vie à eux seuls.

Alors, lorsque l’on aime vraiment le groupe ou l’idéal du groupe que l’on a choisi, on a l’occasion de connaître les défauts des uns et des autres, leurs forces aussi, leurs mensonges et leurs talents. Oui, on peut être traumatisés parce que ceux en qui nous avions projeté une certaine confiance, que nous avions idéalisés ne sont pas réellement, profondément parfaits tels que nous les imaginions.

C’est la même chose pour la Fraternité Blanche : les maîtres sont parfaits comme Prismes de leur Talent spirituel : mais ils ne possèdent pas tous les talents chacun individuellement. Certains d'entre eux savent aimer au point qu’ils savent mentir. Certains sont de si fervents défenseurs de la vérité qu’ils savent trahir les secrets de leurs amis, quand ces secrets sont trop divergents de l’Absolue vérité. Certains sont des guérisseurs puissants, omniscients au point qu’ils créent des maladies pour augmenter le champ de leurs activités. Dans la Fraternité Blanche, comme parmi les disciples du Christ, comme dans les meilleurs groupes il existe des aspects pervers qui n’en sont pas moins spirituels.

La Perfection s’aligne sur l’Absolu qui n’est pas matériel, ni spirituel mais transcendantal- hors du cadre de notre vision de la moralité et de notre compréhension linéaire de ce qui est bien ou mal. Dieu ou la Conscience qui naît de la Pulsion de Vie ne connait que le Un et le Tout…et ses variantes forment la trame sur lesquelles nous surfons avec nos esprits. Ainsi, ce qui est tabou pour les uns ne sera même pas imaginable pour d’autres, donc il n’y aura pas besoin d’aborder le concept, ni de l’interdire.

La cinquième dimension vers laquelle nous dirigeons collectivement notre inconscient collectif, laisse apparaitre les vraies raisons, les intentions qui soutiennent les actes et les paroles de nos attachements : gare à celui ou à celle qui jettera la première pierre ! Il sera jugé à l’aune de ces propres jugements et concepts ; car telle fut toujours la Loi de l’Unité et de l’Equilibre.

Nous ne pouvons pas restés en suspension dans l’air. Nous sommes actifs sur terre, échangeant avec les autres formes vivantes, nous ne pouvons prétendre à la Perfection qu’à travers l’Union à ce qui est meilleur que nous. Cela se trouve au plus Pur de ce que nous sommes, au Cœur de nous-mêmes. Au coeur il n'y a ni ombre ni lumière autre que la Lumière elle-même. Tout est Un.

Que ce texte soit l’occasion de vous délester des culpabilités inutiles. Vos choix vous appartiennent et leurs conséquences aussi, elles vous reviendront tant que votre énergie ne sera pas transmutée sur le nouvel Octave vibratoire la conscience d’amour universel. Namasté. Je vous aime avec cette conscience-là et bien plus, en vérité ! Lila

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article