Initiation aux Principes de navigation stellaire.

Publié le par Lilaluz

Initiation aux Principes de navigation stellaire.

Sur Terre nous envisageons la réalité comme étant la même pour tous les gens vivants dans une période de temps. Pourtant la réalité psychologique, technique et économique démontre que cette théorie est une projection mentale idéalisée mais pas une réalité vécue puisque tous les continents et toutes les personnes vivant dans cette période de temps n’appliquent pas les mêmes concepts à leur vie. Le langage New Age nomme « multi-dimensionnalité » le mille-feuille des niveaux de conscience et des énergies diversifiées. Nous sommes entrés dans la multi-dimensionnalité mais nous ne l’appliquons qu’à des notions psychologiques, technologique ou de développement économique (liés aux chakras inférieurs au chakra cardiaque)

La pleine multi-dimensionnalité inclut la conscience des espaces et des concepts purement divins, elle ne s’arrête pas au développement multidimensionnel des chakras racine, sacré et plénix. Pour voyager dans l’espace il faut développer la multi-dimensionnalité de l’ensemble des 7 chakras principaux et des 4 derniers ajoutés depuis 1987, date de la Convergence Harmonique où les décisions prises pour la totalité de ce secteur galactique furent transmises à la Terre et ses humanités qui ont choisi de participer à l’ascension universelle globale. Vous pouvez trouver des informations sur ce que sont les chakras sur ce blog ou sur d’autres supports d’information. Ici, je vais me concentrer sur les principes qui permettent de créer le MerKaBa pour la navigation stellaire.

A quoi servent les chakras dans le cadre de la Navigation multidimensionnelle?

Un chakra est une source d’énergie, un moteur, un outil de réception et d’émission d’informations, une balise Argos et l’équivalent d’un aéronef avec ces différents outils de navigation tels que boussole, plan de vol et carburant.

Les ressemblances avec la navigation humaine :

On établit un plan de vol en demandant l’autorisation de se déplacer au Conseil Galactique des Melchisedek (l’équivalent de la Tour de Contrôle). Ce Conseil est directement en lien avec les habitants de l'ensemble des systèmes galactiques, il est de ce fait relié à l’intra-terre (les Télosiens), eux-mêmes en relations diplomatiques avec les différents intervenants exterieurs à notre planète car ils nous représentent en attendant que nous soyons capables de nous unifier et de parler d’une seule voix. Le Grand Conseil Galactique est la plus haute autorité de notre galaxie, l’équivalent de l’ONU sur Terre et sans leur haute autorisation, il n’est pas possible d’obtenir une « licence de vol ». Un transfert d'une planète à l'autre est loin d’être anodin, toute chose qui se déplace entraîne des modifications dans différentes dimensions, donc cela a des conséquences multiples. On ne peut pas déplacer un être sans risquer de déséquilibrer des milliers d’autres choses, ainsi chaque déplacement est perçu comme une chance, une bénédiction qui coûte beaucoup d’énergie à tous les êtres et tous les systèmes qui seront traversés. Chaque niveau d’interaction doit être d’accord avec ce qui est proposé et cela demande de très longues et nombreuses conférences pour que tous les membres concernés puissent y trouver leurs comptes. Lorsqu’un navigateur obtient son Plan de vol, il a le droit de se déplacer selon son ordre de mission qui est encadré. Toute transgression -même minime- lui coûte son Arbre des âmes : les membres de son Clan ne serait plus autorisé à voyager, par anticipation des conséquences. En revanche ceux qui respectent leur ordre de mission scrupuleusement ont la possibilité de piloter avec des équipages et de prendre à leur bord des passagers. Le capitaine d’une mission n’est pas le seul apte au pilotage, c’est une confluence de talents qui déterminent comment et pourquoi un vol a lieu. Un Vol peut durer plusieurs milliers d’années incluant les mêmes personnes ou leurs descendants si un besoin de remplacement est nécessaire.

Un Vol extra-planétaire doit contenir : un point d’origine, un point d’arrivée, un plan de vol et une analyse précise des conditions dimensionnelles (équivalent des courants et des obstacles pouvant être rencontrés) et les diverses autorisations.

Les différences avec les vols humains :

On ne vole pas selon des aptitudes techniques mais des capacités spirituelles : il faut utiliser sa propre énergie comme carburant pour le décollage et être capable de s’aligner sur les différents point d’alimentation sur le parcours du vol en modulant sa propre fréquence énergétique jusqu’au point zéro - une fréquence neutre- puis remonter sur l'onde de fréquence rayonnée par l'être stellaire qui nourrit la zone.

Un Merkaba n’est pas une fusée, son fonctionnement le rapproche de l’Ulm ou du planeur. Les plus gros ressemblent à des dirigeables avec la capacité d’évoluer dans plusieurs dimensions simultanément, ce qui les démultiplient pour ne pas consommer trop d’énergie sur un système ; l’esprit de chaque navigateur se branche sur un être stellaire différent, et le noyau principal est réduit au minimum vital, pour étirer les parties non-vibrantes jusqu’à l’invisibilité. Si je devais rapprocher avec un comportement humain, ce serait la situation du coma ou d’apnée dans les profondeurs où le cerveau est alimenté principalement par le cœur et les autres organes sont laissés en second plan, pour un minimum de perte d’énergie vitale. Cela n’affaiblit personne, c’est un moyen d’économiser de l’énergie afin de mieux la focaliser à d’autres moments.

L’énergie rayonnée par les soleils est basée sur une vertu spirituelle tandis que nous y voyons de l’énergie neutre, sans émotions, sentiments ou idéaux, d’un point de vue spirituel chaque être – quelle que soit sa taille et sa forme- émet des sentiments et des intentions. Voyager consiste à s’immerger dans l’énergie des Autres. A l’absorber pour s’en nourrir et à la rayonner en retour : ce que nous nommons « donner et recevoir » -chakra cardiaque- ou bien « rayonner et intégrer » selon le chakra d'ancrage ; les mots utilisés donnent une idée du niveau de conscience de l’interlocuteur, de sa manière de concevoir la vie, son Plan d’évolution est inscrit dans son vocabulaire et sa perception.

Lorsque l’on commence à évoluer sur l’escalier de crystal et l’échelle solaire, il n’est pas difficile de comprendre les nuances, les points d’origine et les différences qui existent entre les systèmes, leurs planètes et leur Histoire. Nous nous sommes focalisés sur la nôtre –individuelle ou collective- mais tous les autres mondes ont également de grandes épopées et des turpitudes à raconter. La plupart des êtres humains sont des descendants issus des gènes des Grands Melchisédek.

Nota : La connaissance que je transmets est autorisée.

Melchisedek vient des sons : Om-El- Ek-iO-oR (réduit à Melchior puis transformé en Melchisedek). Chaque son est lié à une source de lumière originelle, un soleil qui est l'équivalent d'un chakra ( Les chars de lumière de la Bible, la Barque de Râ dans la tradition des égyptiens anciens). La confluence de ces énergies créée notre galaxie par le rayonnement de l’Etre dont chaque chakra a évolué au point de devenir une conscience individuelle sacrée. Un Conseil de Melchisedek peut se concevoir comme l’ensemble des chakras d’un être gigantesque dont chaque partie est consciente de sa fonction pour cet être. Imaginons que nos organes se spiritualisent, se conscientisent et décident d’honorer notre corps comme un Dieu, leur Tout, puisque leur vie dépend de quelque chose qui les dépassent individuellement et dont aucun d’entre eux ne comprend la teneur. Nos organes ne comprennent pas nos idées, en revanche, ils traitent l’énergie que nous avalons sous diverses formes et ils la restituent pour que nous la focalisions d’une façon qui les dépassent tous et parfois cela ne leur apportent rien de bon à eux !

Cette vision unitaire – bien que très basique et rapportée au corps d'un individu- est un début de compréhension de Comment les choses sont à une plus large échelle dans le cadre de l'intégration vers la 5éme dimension. Le déplacement d'un objet est possible au sein de notre corps mais il ne se produit pas à tords et à travers, il suit des règles précises, un chemin préétabli selon la Nature de l’énergie qu’il faut transformer ou déplacer, sinon cela crée un trouble, un dysfonctionnement.

Aujourd'hui nous voyons l’espace autour de la Terre comme extérieur à nous, immense. Alors que nous sommes inclus à lui, au-dedans de Lui. Ce retournement de la perception vous aide à vous mettre dans le bon positionnement psychologique, la bonne approche pour se verticaliser : nous sommes relié au Cosmos par notre colonne vertébrale, par notre Conscience et le rayonnement de notre âme. La glande pinéale -associée aux autres glandes cérébrales- doivent organisé une pyramide d'énergie et dépasser le parcours d'éveil en labyrinthe.

Le voyage intersidéral commence par comprendre comment s’organisent nos chakras entre eux, quelle relation ils ont avec nos organes, quelles émotions ils contiennent car cela constituent nos acquis individuels, notre réserve de carburant et notre Plan de vol, ainsi que notre point d’Origine. Souvent ces réserves sont héritées de nos vies antérieures (ancêtres, expériences parallèles à notre identité personnelle vécue par notre arbre génétique). Notre âme est le rayonnement de nos expériences à travers le temps. Ces expériences sont incluses dans notre mémoire individuelle et dans son équivalent pour le collectif ( l’akasha) ; le tout est archivé dans nos gènes pour être transmis à la prochaine génération ce qui crée des liens dits "cellulaires" ou viscéraux, basés sur les gènes partagés par un groupe de personnes formant l'arbre des âmes.

Le monde extérieur se transforme par l’éducation de la personnalité de l’âme et l’ascension de son rayonnement, donc par un cheminement intérieur. Chaque âme imprime son rayonnement sur les gens qui la connaissent. L’échange de ces rayonnements produit des émotions. Une émotion est une réserve d’énergie. La canaliser permet de la faire évoluer en Sentiment Divin, réussir à dompter nos rayonnements fait de nous des Maîtres.

On ne peut pas être Maître dans tous les domaines dans lesquels nous rayonnons mais nous pouvons choisir un domaine qui correspond à notre tendance maximale, notre «passion » et y investir nos plus belles énergies afin de transmettre cette passion à d’autres. Lorsque nous établissons des liens avec les autres sur la base d’une passion commune, les émotions produites alimentent la communauté que nous avons créée. Chacun peut y puiser des forces pour progresser et se soutenir, chaque progression sert l’ensemble, ce processus d’échange et d’Amour est le même pour les Confédérations et les Grands Conseils. C’est par souci de respecter cette Convention d’Union Fraternelle que nous sommes intégrés au Plan d’Elévation Universel.

Le prochain texte sur ce sujet expliquera comment utiliser le Mer-Ka-Ba individuel. Il viendra en son temps, j'y travaille déjà. Lila

Commenter cet article