A propos de la canalisation appelée également channeling.

Publié le par Lilaluz

A propos de la canalisation appelée également channeling.

Il y a de plus en plus de gens qui se sentent appelés à transmettre des messages de l’au-delà ou des plans supérieurs de conscience.

Cette attitude est interprétée par les personnes qui ne sont pas sensibles à ces messages comme du charlatanisme ou de la maladie mentale. Il y a peu, on considérait l’homosexualité de la même façon ; comme une maladie ou une déviance. Or, les études sérieuses sur la question ont démontré que ce sont des dosages hormonaux différents qui occasionnent des différences d’orientation sexuelle, quelle que soit l’éducation reçue par les personnes. Cet état naturel conduit les gens à penser leur vie selon d’autres valeurs, ces valeurs les rapprochent en communauté de gens pensant selon les mêmes points de vues. L’homosexualité est une façon de penser sa sexualité différemment, sans se fier aux apparences uniquement mais en cherchant une communauté d’esprit et de sensibilité. Bien évidemment, comme dans tout groupe il y a des personnes plus ou moins respectueuses des autres, plus ou moins intégrées à l’esprit et aux valeurs du groupe.

Je fais volontairement un rapprochement entre le rejet des channels et celui que l’on oppose à l’homosexualité: l’ostracisme qui consiste à nier l’existence de quelque chose de différent démontre simplement l’incapacité des gens qui critiquent à s’adapter à la diversité de la vie, en rejetant ce que l’on ne connaît pas on finit par le craindre parce qu’on ne le connait pas ; ce cercle vicieux est rétrograde dans une civilisation dite « évoluée ».

Le channeling n’est pas de la sorcellerie…mais il y a des gens qui utilisent leurs connaissances des systèmes fréquentiels de l’être humain pour faire le mal, torturer psychologiquement et énergétiquement les gens qui leur déplaisent. On a pu le constater avec les poupées des candidats à la Présidence de 2006 en France (pays cartésien !). Reconnaître l’existence des magies permet aussi de s’en protéger ; dans les campagnes françaises ces pratiques ne prêtaient pas à rire. Aujourd’hui, nous vivons dans un contexte de laboratoire et de biopsie. On pense tout connaître par les microscopes et les super-paraboles. On va dans l’espace, les maladies anciennes disparaissent progressivement et nous avons l’impression que tout peut être expliqué par le médical ou la Science, si ce n’est pas possible, cela n’existe pas. Alors voyons le channeling/canalisation sous l’angle scientifique.

La canalisation existe chez tous les gens qui rêvent. Pourtant il y a des gens qui ne rêvent pas, en tout cas ils ne cherchent pas à se souvenir de leurs rêves, ils n’en tiennent pas compte.

De même que toutes les personnes ne sentent pas leur corps avec la même intensité de sensibilité. Certaines personnes préfèrent même ressentir de la douleur, cela les rassure et les purge de leur colère et de leurs dégoûts intérieurs.

La médecine et les sciences biologiques quant à elles ne s’intéressent pas à la sensibilité psycho-sensitive qui reste une question sous la responsabilité de la psychologie. On sépare les deux types de sciences pour ne pas confondre « l’éducation et la culture » avec les fonctionnements physiologiques, pourtant dans la réalité quotidienne lorsque vous vous enfermez aux toilettes, c’est autant parce que vous en avez l’éducation que le besoin physiologique, n’est-ce pas ? Il y a un lien évident et incontournable : c’est une question à la fois de respect de soi et des autres… Pourtant cela n’a pas toujours été ainsi, à certaines époques de l’histoire les gens se soulageaient les uns devant les autres. Je m’exprime crument aujourd’hui pour mettre en lumière certains paradoxes, certaines « évidences » n’en sont pas.

Notre éducation nous oblige à oublier les fées, les esprits naturels et les Anges. Durant des siècles ces phénomènes vivants étaient respectés puis avec les explications rationnelles et répétitives orchestrées par la science, on s’est mis à ne plus avoir le droit de sentir, de voir et de toucher de la même manière ; avec son cœur, ses émotions, sa conscience. Nous sommes entrés dans un monde froid où le contact avec le vivant naturel est considéré comme dangereux ou polluant. La terre doit être recouverte de goudron, les arbres doivent être dans des parcs et des forêts complétement organisés par la main humaine. Il ne reste que les horizons de la Conscience humaine en friche…alors il faut discréditer ce qu’ils renferment d’idéaux, de force, de Foi.

Nous vivons dans un monde qui ne doit pas rêver en dehors du marketing : on doit rêver de choses matérielles et se rendre dociles, pacifiques en ce qui concerne notre vie. On réduit au maximum le lien entre les êtres humains, il est soit disant plus facile de s’adresser à une caisse électronique qu’à un être humain. Même les dessins animés ne sont plus humanisés mais électroniques dans les voies, les musiques et les morphologies. On divise le temps réservé aux relations humaines, on considère l’être humain selon des critères d’excellences comme les voitures ou les maisons et on morcèle les valeurs fédératrices en donnant beaucoup d’importance à l’individu.

L’humain est réduit à sa capacité de réussir et d’intégrer les bienfaits de la société : c’est-à-dire une vie matérielle aisée et ennuyeuse par pleins d’aspects. Je ne fais pas le procès de la vie moderne. Simplement avant de critiquer le channeling il faut voir dans quel contexte il se manifeste et chez qui il est plus marquant !

Le channeling est un fonctionnement exacerbé des glandes cérébrales en liaison avec la zone préfrontale. De même qu’il existe des femmes fontaines, qui jouissent en éjaculant un liquide séminal, il existe des gens qui ont la capacité de sortir de leur vie quotidienne et d’accéder à un autre niveau de jouissance cérébrale ! Non seulement nous sommes plus créatifs, plus intuitifs et plus sensibles aux informations qui sont du même ordre thématique, mais selon notre passion, notre sens physique dominant nous développons notre conscience avec les informations que nous aimons. Cette capacité est une porte ouverte au-dessus de notre tête, une fontanelle qui ne se serait pas refermée en même temps que celle des autres, des zones du cerveau qui travaillent plus vite ou différemment de la moyenne, selon un angle de traitement de l’information différent. Nous sommes capables de visualiser nos objectifs avec précisions, d’envoyer des communications ou d’en recevoir télépathiquement. De reconnaître quand on parle de nous et qui le fait, en suivant la ligne de l’Intention psychologique de celui qui émet, d’assister à des conférences sur des sujets avec lesquels nous nous sentons impliqués partout où cela a lieu, sans avoir besoin d’un pass ou d’une autorisation. Nous sommes les hackers de la Conscience humaine ! Avec les possibilités d’entrer dans les enfers et les paradis crées par l’Humanité depuis sa création, d’aller chercher des symboles psychiques et de les activer.

Dans ce cadre illimité de possibilités il est facile d’entrer en contact avec les Anges puisque depuis toujours des êtres d’autres dimensions ont contactés les êtres humains. L'ensemble des Saints et des mystiques sont des channels. Les restes de ces communications antérieures sont enregistrées dans l’énergie globale partagée et en s’y connectant, on fait soi-même les expériences que l’on est prêt à accepter comme possible. Ce possible n’est pas rationnel mais le rationnel d’aujourd’hui est bien plus matérialiste que la Conscience humaine d’hier.

Avant de critiquer, faite plutôt l’expérience de la relaxation, de la méditation et de l’harmonisation de vos deux hémisphères en une seule onde : alpha ou delta. Lorsque vous prenez l’habitude de cette pose d’harmonisation votre cerveau fonctionne différemment et vous retrouverez l’expansion intuitive que vos ancêtres possédaient sans que cela leur pose un problème d’inconscience.

Notre cerveau n’a jamais autant travaillé selon des procédures artificielles et cela le conditionne à voir et à penser sans Liberté. La canalisation n’est pas une maladie dégénérative des personnes affaiblies mais au contraire la preuve que le cerveau humain évolue, se sensibilise, se raffine au-delà des prisons et des codifications qui lui sont imposées. Nous sommes certainement plus proches des génies d’hier que des malades somatisant. Les gens intelligents supportent rarement les contraintes inutiles sans chercher à y échapper en les effaçant ou en les contournant, ceux qui n’y arrivent pas dépriment, ce qui est aussi une façon de revenir à l’essentiel, de faire ressurgir les appels de l’âme.

Les gens bien intégrés à une civilisation robotisée vivent selon une fréquence émotionnelle inférieure, plus neutre, sans âme mais avec des tendances matérialistes selon le niveau social ou l'âge. Cette routine psychologique imposée abaisse l’intensité émotionnelle et le niveau de vigilance, cela endort dans une routine cérébrale « obligatoire » avec des pics de frénésie consumériste mensuels. En réfléchissant moins à des sujets globaux, on rêve à des choses accessibles et contrôlables par soi, on ne cherche plus à connaître et comprendre au-delà des besoins immédiats quotidiens pour éviter les frustrations et ne pas voir toutes les cages dans lesquelles on nous a fait entrer.

Lorsque l’on veut changer de niveau de conscience, il faut accepter d’être soi-même, de voir, d’entendre, de connaître la Vérité sur soi, sur le monde, sans préjugé, ni peur. Le monde est issu de nos perceptions et de nos créations, or elles différent pour chaque personne tant que nous nous considérons comme des individus uniques. Le monde est encore une mosaïque où chacun à sa place, s’il s’en donne le droit. Lila

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

philippe (Octavius-Octavia) 30/05/2014 13:47

Voilà un pur joyau.. Très clair et parfaitement aligné en vibrations.... Tout çà vu depuis mon petit balcon...
Merci Lila