L’unification des perceptions

Publié le par Lilaluz

L’unification des perceptions

Cette Pâques fut forte en vibrations. Rarement nous nous sommes approchés aussi intensément de l’Esprit christique sans efforts particuliers. Avez-vous eu cette communion intime avec l’Esprit de l’Amour ? Avez-vous senti cette joie pétillante, ce remue-ménage intérieur de l’énergie vibrante, ouvrant vos champs perceptifs?

J’ai peut-être oublié de mentionner que l’Amour christique ne s’adresse pas uniquement aux chrétiens de baptême : le Christ ou KROM est le nom/son du centre d’où nait l’Amour dans sa forme lumineuse. Il rayonne sa nature spirituelle à travers la lumière visible des soleils. Tous les soleils proviennent du Principe de communication et de Transmission de la Vie dans sa forme première et lumineuse. Il se trouve que l’Esprit créateur ne différencie pas Sa tête de Son cœur. Il ne différencie pas Sa pensée de Ses actes. Et il ne différencie pas non plus Son être matériel de Sa forme spirituelle : les deux sont unies par la Lumière, il est UN et multitudes en même temps.

La lumière de l’Esprit spirituel, organise la création sur des Principes spirituels et les multi-univers forment la partie visible de ces Principes spirituels devenus ensuite « lois physiques » de notre point de vue perceptuel. Notre vision du monde est déterminée par notre imaginaire et ce que nous croyons « possible » devient le Réel pour notre esprit collectif. Le Réel d’aujourd’hui est guidé par l’imaginaire scientifique et biologique : la Science est le support à partir duquel nous forgeons le Réel collectivement. Les peuples qui ne partagent pas nos croyances scientifiques n’appartiennent pas à notre temps. Ils dépendent d’une autre fréquence psychique et nous les considérons différents.

Nous vivons dans la partie dense de la conscience et nous cherchons à retrouver la part mobile, le mouvement afin de vivre sous d’autres formes que celle-ci. Mais tous les peuples ne choisissent pas la même route pour retrouver la « Voie du Soleil », ce qui explique que nos croyances ou notre imaginaire ne s’attache pas aux mêmes symboles.

Ce n’est pas en se révoltant contre notre forme physique actuelle que nous pouvons changer quelque chose. C’est au contraire en l’acceptant, en se l’appropriant complétement que l’on peut prendre conscience de la véritable matière qui établit notre corps, notre corps est ce que nous pensons de nous-mêmes, il est le résultat de nos croyances en matière de santé, d’alimentation ou d’hygiène. Il nous sert de « carte de visite » pour dire aux autres nos émotions, nos façons de voir la vie. Parfois il semble qu’il y a conflit entre notre apparence extérieure et notre pensée, et notre corps est une charge, un poids, une honte. D’autre fois, cette disparité corps/esprit s’exprime étrangement : le corps semble parfait, en bonne santé, esthétiquement beau et l’âme est dépressive ou dévitalisée…pourquoi ?

La relation corps/esprit est remarquablement illustrée par la crucifixion de Jésus : il semble qu’aussi beau et sain que l’on soit, il faut mourir à ce corps de chair pour changer de réalité et ne plus souffrir. Le message est martelé sous cette forme depuis 2000 ans. Est-ce à dire que la beauté du corps, sa bonne santé est inutile pour connaître le Visage de l’Esprit Lumière ? Jésus ne s’est pas ascensionné pendant les étapes de sa condamnation, mais dans les temps où il méditait paisiblement dans les montagnes, seul ou en compagnie de ses amis.

La réponse est donnée également sur le mont des Oliviers, quand Jésus va prier et entendre la Voix intérieure de son Soi supérieur qui anticipe les événements et lui annonce ce qui est en train d’arriver : les Romains, envoyés par Pilate le cherchent. Plusieurs options sont possibles mais la réalisation de la meilleure option de survie demande que les gens autour de lui aient Foi en ce qu’il a dit et désirent le protéger.

Jésus n’est pas né pour être condamné, il fut exécuté parce que ceux en qui il a mis sa Confiance ont tardés à le prendre au sérieux, qu’ils se sont montrés naïfs, lents et peureux dans leurs prises de décision, ils ne l’ont pas défendus et surtout ils espéraient qu’en mettant Jésus dans cette posture inhumaine et sacrificielle, Dieu se montreraient à eux sans efforts dans la forme qu’ils lui donnaient : la colère contre les Romains. Ils ont confondu Jésus avec l’agneau du sacrifice de la Pâques. Jésus n’était pas un animal, il n’a jamais revendiqué l’idée du sacrifice, il y était opposé et cherchait à démontrer qu’il fallait dépasser les instincts de vengeance ou de mort pour devenir le réceptacle de la lumière : le Grâal, l’Offrande à la lumière…cela fut compris au sens habituel du terme, sans nuance spirituelle : il est devenu l'Offrande alors qu'il oeuvrait pour autre chose.

La coupe de l’Esprit est l’âme elle-même, offerte à l’Esprit pour qu’Il en dispose et la reconnecte avec l’Amour, lavée et ascensionnée par l’Esprit pour être aimée, régénérée, rebaptisée de Son Feu, sans sacrifice. L’Esprit donne des ailes à l’âme, non au corps s’il ne va pas jusqu’au bout du processus de transformation corporelle et d’activation des chakras. Comment Jésus pouvait-il activer son corps d’énergie après qu’il fut fouetté, battu ? Son corps d’énergie en lambeaux, ses chakras dépolarisés ou brisés ? La Foi vient de l’Esprit, anime l’âme et fait bouger l’énergie vitale mais lorsque l’un des facteurs n’est pas « chargé à bloc », compatible, activé, comment pourrait-on protéger le corps par l'énergie? En retirant la capacité de créer le Miracle, l’Exemple, on a retiré à Jésus son droit légitime, mais le respect de la Tentative est resté vivant. Il lui fallait plusieurs jours de réparation avant de monter vers les Plans supérieurs. Ce fut un demi-échec. Son âme s’est montrée à ceux qui lui étaient restés fidèles. Cela fut le cas pour toutes les âmes qui l’ont aimé depuis ce temps.

Aujourd’hui, ce n’est plus à l’Humain d’accueillir l’Esprit ; l’Esprit incorpore l’Humain avec ou sans son consentement. Grâce à Dieu, vous n'avez plus à choisir ! Vous sentez donc la Main de l’Esprit prendre vos cœurs et votre esprit, prendre votre énergie pour l’activer à Sa manière, tel que cela devait être, tel que cela fut pour tous les autres, qui sont devenus des mythes parce que l’humain manque souvent de Foi en ce que son cœur, son esprit ou son énergie lui transmet. Il n’y a qu’un seul Esprit créateur mais chacun d’entre les vivants porte une parcelle de la conscience de l’Un, et il se trouve qu’en ce moment, en ces jours spéciaux, cette énergie vient vous habiter, vous stimuler et raviver votre mémoire sur l’Origine céleste de ce monde. Cela fut prophétisé et cela doit se réaliser en ces Temps d’expansion.

Que l’Amour vous guide. Je vous salue. Lila

Publié dans Expériences vécues

Commenter cet article

Anne-Marie 22/04/2014 20:02

Bonjour Lila,

Encore un écrit qui me parle, mais qui me laisse perplexe et en prise à des questionnement :

"...Parfois il semble qu’il y a conflit entre notre apparence extérieure et notre pensée, et notre corps est une charge, un poids, une honte. D’autres fois, cette disparité corps/esprit s’exprime étrangement : le corps semble parfait, en bonne santé, esthétiquement beau et l’âme est dépressive ou dévitalisée…pourquoi ?"
Je n'ai pas trop saisi en fait le pourquoi ?"

C'est mon cas depuis fort longtemps, bien que j'aille beaucoup mieux depuis quelques temps.

Merci Lila pour ces explications

A bientôt pour un nouvel article

Cordialement